3 erreurs fréquentes à éviter pour de belles fleurs à l’aquarelle

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’erreurs à éviter quand on peint des fleurs à l’aquarelle. 

Chaque point peut paraitre évident et pourtant, ils m’ont tous énormément fait progresser.

Allons y tout de suite:

Peindre uniquement des fleurs

Quand on veut peindre un bouquet à l’aquarelle, forcément, on commence par apprendre à peindre les fleurs puis « on complète ».

C’est une bonne démarche mais cela mène à des aquarelles parfois un peu plates, avec beaucoup d’espaces négatifs entre les fleurs.

La clé selon moi pour une composition fleurie réussie, c’est aussi penser aux liens entre les fleurs (fleurs de remplissage et feuilles) et à leur disposition dans l’espace.
C’est grâce aux éléments qui entourent les fleurs que vous allez obtenir un beau contraste.

Voici un exemple ci-dessous pour que ça soit plus parlant.

Vous voyez que j’ai beaucoup travaillé autour des fleurs et que c’est cela qui lie l’ensemble pour en faire une véritable composition.

Testez ma démonstration gratuite pour peindre de beaux bouquets en 5 étapes faciles !

Dans mon cours vidéo Fantastiques Fleurs, je partage avec vous mes méthodes pour peindre des fleurs de remplissage et des feuilles mais surtout mes techniques pour assembler le tout en un résultat cohérent.

 

S’y prendre dans le mauvais ordre et être déçu

Peindre les fleurs est un excellent moyen d’apprendre l’aquarelle. Ce sujet combine énormément de compétences.

Vous allez pouvoir appliquer concrètement des techniques de base comme le mouillé sur mouillé, le geste, les valeurs, etc.

Pour parvenir à une jolie réalisation fleurie, je passe par de nombreuses étapes entre ma source d’inspiration et le résultat final.

J’alterne entre les techniques de base.

À force d’observer d’autres artistes et de faire mes propres tests, j’ai finalement conçu une véritable méthode car j’étais souvent déçue du résultat en me disant « j’aurais du faire ça avant », « ahh la palette est moyenne j’aurais du chercher plus longtemps »

Je vous livre absolument tout de cette méthode dans mon cours vidéo Fantastiques Fleurs.

Je vous montre mes planches de recherche, mes brouillons, mes croquis…: tout ce qui m’aide à anticiper ma peinture pour ne pas être déçue.

 

Se lancer seul dans l’aventure et se décourager

Quand j’ai commencé l’aquarelle toute seule chez moi, ce n’était pas toujours facile de me motiver.

J’avais déjà mon blog à l’époque alors j’ai commencé à partager sur le sujet. Et j’ai été très étonnée de voir que j’avais beaucoup de commentaires encourageants !

Cela m’a beaucoup motivée à continuer. Je pense que sans mon blog puis ensuite mon compte Instagram, me lancer dans cette aventure aquarelle aurait été bien plus difficile.

Je ne peux que vous inciter à partager votre aventure créative. La communauté autour de mon site est vraiment très encourageante et bienveillante.

Avec le défi que nous avons fait le mois dernier, j’ai réalisé à quel point partager était galvanisant pour tous. J’essaye d’être à mon tour le plus présente possible sur les réseaux sociaux comme vous l’avez été pour moi.

En utilisant des hashtags sur Instagram ou à l’intérieur même du cours, je suis sure qu’on va aller encore plus loin dans cet échange et se tirer vers le haut.

Et vous? Vous reconnaissez-vous dans ces « erreurs »?

Si vous voulez faire décoller votre pratique, n’hésitez pas à nous rejoindre!

 

Épingler
sur Pinterest !

Les pinceaux

J'utilise des pinceaux un peu différents pour les paysages que pour les fleurs. Avant de vous donner plus de précisions, je vous fait un petit rappel sur la structure d'un pinceau.

Un pinceau se compose de:

  • la touffe (poils): fleur (pointe) + ventre
  • la virole: métallique pour les pinceaux ronds, plume d'oie ou plastique pour les pinceaux à lavis
  • le manche

Les caractéristiques d'un pinceau (entre autres):

  • nervosité: capacité à retrouver facilement sa forme initiale
  • précision: finesse et souplesse de la pointe
  • capillarité: capacité à absorber l'eau, dépend de la fibre

Comme le maniement des pinceaux évolue avec l’expérience, je préfère vous faire des recommandations par niveau. 

Pour débuter l'aquarelle, je conseille: 

le pinceau à lavis Raphaël 805 3/0 - 10,55€

Le pinceau à lavis retient beaucoup d'eau et sa pointe est ronde, idéale pour le sujet des fleurs ou pour commencer les paysages. Pour le stage Paysages Booster, nous utiliserons ce pinceau classique et vous verrez qu'on peut déjà faire beaucoup avec. Si vous avez un gros pinceau à lavis, n'hésitez pas à explorer avec, certains sont plus précis et nerveux que d'autres. 

Avec un peu d’expérience, je recommande : 

Un pinceau rond (virole métallique), qui est souvent plus gros, nerveux et précis qu'un pinceau à lavis. Je préfère les références suivantes:

Léonard AquaStyl 1037 14  - 21,36€

Autre préféré mais plus fin

la série 8504 de Raphaël, n°10 - 8,77€ ou n°8 - 7,64€

Je vous propose également d'autres références:

Pinceau Léonard AquaStyl 1037 n°14. 21,36€

Autre préféré mais plus fin: la série 8504 de Raphaël, n°10 (8,77€) ou n°8 (7,64€)

Autres pinceaux ronds très proches du Léonard AquaStyl:

Pinceaux plus fins pour les détails :

  • Léonard AquaStyl 1037 n°3 (6,38€)
  • Tintoretto Bronzo série 452 n°3 (2,66€)

Pinceaux plus "spéciaux", utilisés plus rarement :

  • Pour les effets de textures, de reflets : le Vario-Tip série 1381 de DaVinci n°12 (11,06€)
  • Pour humidifier sa feuille rapidement (on peut aussi le faire avec un des gros pinceaux à gauche) : les pinceaux-brosses Raphaël SoftAqua série 296, en version 40mm (12,11€) ou 20mm (8,77€)
  • Eponges naturelles pour des textures (arbres, buissons) : 10,30€

Les papiers

Pour les paysages de nombreux formats sont disponibles: carnets, blocs, feuilles.

Comme d'habitude, deux qualités: cellulose (plus abordable) et coton (meilleur rendu).

J'ai une préférence pour le coton pour les paysages. Si vous ne voulez pas un carnet, je vous conseille d'acheter de grandes feuilles format Jésus (56x76cm) que vous découpez à votre guise. En terme de grain, j'utilise toujours le grain fin mais j'ai aussi utilisé le torchon qui donne des effets de texture intéressants.

Pour le stage Paysages Booster, le format du papier va varier, je vais utiliser différents carnets et feuilles (références ci-dessous) pour vous montrer différents rendus, principalement sur papier 100% coton. Faites avec le format que vous avez!

Les carnets en coton

Les carnets en coton sont ceux de meilleure qualité papier (par rapport au cellulose), ce qui est utile pour des paysages où l'on utilise beaucoup de mouillé

Voici le carnet 100% coton que j'ai utilisé pour le tuto du lac de montagne. Il est de la marque SM-LT, carré (9,5 x 19,5 cm) et comprend 32 feuilles 100% coton grain fin 300g/m². 39,54€

J'ai utilisé ce Perfect Sketchbook de la marque Etchr pour le tutoriel Falaise. Au format A5 (21x15 cm), il comprend 44 pages 100% coton grain fin à 300g/m². 31,75€

Toujours chez Etchr, ce carnet plus grand au format A4 m'a servi pour le tuto Cascade. Il comprend 52 pages 100% coton grain fin à 230g/m². 32,30€

Épingler
sur Pinterest !

Une question?

1 Commentaire

  1. Merci beaucoup pour tes articles qui sont très clairs en effet je me reconnais dans ces erreurs et comme je débute il faudrait que je m’améliore dans tous ces domaines : contrastes composition assortiments de couleurs. ..et ça demande beaucoup de temps ! Je me decourage vite au lieu de vraiment bosser autour d’une realisation…Merci pour ces conseils

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This