Matériel

Comment choisir son papier aquarelle?

Au fil de mes explorations, et après beaucoup de déceptions en regardant mes résultats, j’ai essayé de comprendre ce qui limitait ma progression à l’aquarelle. Et je me suis vite rendue compte qu’une grande partie de l’explication venait du papier aquarelle.

Avez-vous vous aussi l’impression de ne pas réussir à maîtriser la technique de l’aquarelle malgré vos progrès ? La peinture sèche trop vite, les fusions ne fonctionnent pas, le rendu est terne… Tout ça est frustrant quand on est motivé pour progresser.

Cet article se présente comme votre guide ultime du papier aquarelle: je vous donne toutes les clés pour bien choisir votre papier en fonction de votre pratique et des résultats souhaités. J’ai également testé et comparé pour vous de nombreux papiers différents.

Les caractéristiques du papier aquarelle

Même s’il peut être tentant de débuter avec du papier à dessin classique que l’on a sans doute déjà chez soi, il est essentiel de choisir un papier spécial aquarelle (indiqué clairement sur l’emballage) pour travailler cette technique. Un papier à dessin classique va gondoler immédiatement (en plus de ne pas faire ressortir les couleurs), on peut vite être déçu et abandonner alors que le problème ne vient pas de ce que vous aurez fait mais du papier.

Le grammage

Le papier aquarelle est assez épais, le grammage standard est 300 g/m², il est suffisant pour faire un beau travail. Il permet d’utiliser une grande quantité d’eau sans détruire le papier ou le faire gondoler. Vous pouvez trouver aussi du papier à 465 g/m² voire 600 g/m².

La texture (le grain)

Le papier aquarelle est disponible avec trois textures issues de différents procédés de fabrication (différentes machines et feutres).

grain satiné papier aquarelle
Le grain satiné: ce papier est lisse, il présente le moins de texture mais est pourtant capable de bien absorber l’eau.
grain fin papier aquarelle
Le grain fin: c’est mon préféré: un peu de texture mais pas trop.
grain torchon papier aquarelle
Le grain torchon: c’est le papier le plus texturé.

On peut choisir le grain selon ses préférences, si on aime voir beaucoup d’aspérités se distinguer dans les pigments ou au contraire que l’on préfère un résultat lisse. Personnellement j’utilise du papier à grain fin, c’est le plus polyvalent.

À savoir également que le papier à grain satiné sèche plus rapidement.

La qualité et la composition

Pour distinguer la qualité d’un papier, on se base souvent sur sa composition. Il existe deux ingrédients principaux:

  • Le coton: fabriqué à partir des jeunes fleurs de coton (les linters).
  • La cellulose: fabriqué à partir des fibres de cellulose extraites du bois.

Au plus le papier contient de coton, au plus il est de qualité. En effet, le coton est une fibre creuse qui absorbe mieux l’eau. Toutefois, sachez qu’on retrouve des papiers cellulose sans coton d’une belle qualité également.

Le papier aquarelle est-il vegan ?

Comme l’ingrédient de base du papier est du coton ou de la cellulose, on peut penser que les papiers sont 100% végétaux. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas.

Dans le procédé de fabrication de tous les papiers, il intervient une étape que l’on nomme encollage et qui correspond à une enduction des fibres avec une colle. Cet apprêt va permettre aux fibres de bien s’assembler pour finalement recevoir la peinture et l’eau (sinon, le papier pourrait se désagréger).

L’encollage peut être à base de gélatine (d’origine animale) ou de colle végétale (par exemple d’amidon). À moins que le fabricant ne le précise directement, vous ne pouvez pas savoir quelle est l’enduction utilisée sur un papier.

D’après nos recherches, voici les gammes qui ne contiennent pas de gélatine :

  • Fabriano Artistico (depuis peu la mention « vegan friendly » est présente sur leurs emballages).
  • Hahnemühle : la totalité de leurs papiers sont vegan. Hahnemühle est une entreprise qui met par ailleurs en avant un engagement écologique parmi lequel la non utilisation de matières d’origine animale (voir cet article pour des précisions à ce sujet sur leur blog).
  • Canson Montval.
  • Etchr (à priori tous les papiers).
  • Sennelier 100% coton (encollage synthétique).
  • Millford de St Cuthberts Mill.
  • Baohong professionnal et academy.

En revanche, les papiers Arches sont tous à base de gélatine. C’est aussi le cas des papiers Winsor&Newton, Khadi et de la gamme Saunders Waterford de St Cuthberts Mill.

Le format

Les blocs

Quand vous achetez un bloc, un côté des feuilles est attaché ensemble, il s’agit de collage sur un bord.

Parfois les quatre bords sont collés, ce qui évite au papier de gondoler. C’est très pratique. Une fois la peinture sèche, il suffit d’utiliser un couteau à peindre pour détacher la feuille.

Le papier collé sur quatre bords est un peu plus cher que le papier collé sur un seul bord. Une alternative consiste à détacher complètement une feuille d’un bloc simple et la coller sur une planche en bois à l’aide de scotch spécial, que vous pouvez tendre (la mouiller avant de la coller, puis la faire sécher).

Les blocs à spirales et carnets

Les feuilles peuvent également être attachées, et non collées, dans des blocs à spirales ou des carnets. Je vous recommande de nombreuses références de carnet ici.

Les feuilles simples

Vous pouvez également acheter des feuilles simples libres, qui ne sont pas attachées ni collées. C’est le format que je préfère puisqu’on peut ensuite découper ces feuilles dans différentes tailles (voir le chapitre suivant).

La taille

Le papier aquarelle se présente sous plusieurs tailles. Pour débuter l’aquarelle, je conseille généralement une taille A4 ou 24 x 32 cm. Cela vous donne suffisamment de place pour travailler l’eau et la couleur ainsi que votre gestuelle.

Vous pouvez être tentée de débuter avec des petits formats (A5 ou A6) par peur de gâcher du papier. Travailler sur ces formats est un très bon exercice si vous cherchez à simplifier votre sujet, comme les mini paysages mais vous serez vite limités pour travailler votre gestuelle et progresser.

Les grands formats (A3 et plus) peuvent être intimidants surtout si on a peur de gâcher du papier. Ce sont des tailles très amusantes à explorer que je recommande plutôt pour des niveaux intermédiaires et avancés.

format papier aquarelle
Les différents formats de papier

Je recommande souvent le format Jésus, qui est plus économique et que vous pouvez découper facilement au format de votre choix. Je vous montre comment le découper avec un cutter et un plioir (avec une règle en métal en option pour plus de précision) dans cette vidéo 👇

Vous n’êtes pas obligé de couper les feuilles 100% coton au cutter. En les pliant bien on peut aussi les déchirer proprement. Cela vous donnera un bord irrégulier avec un effet sympa, qui suit le bord déjà irrégulier des feuilles format Jésus par exemple.

Si vous cherchez du papier encore plus grand que le format Jésus, il est également possible d’acheter le papier aquarelle sous forme de rouleau, on peut alors arriver à des dimensions jusqu’à 1,5 x 10 m.

La couleur

Les papiers ont des couleurs différentes: blancs, extra blancs ou tirant sur le beige. Pour ma part, je ne suis pas gênée par un papier qui tire vers l’écru ou le beige. Souvent les blocs sont plastifiés, si la couleur n’est pas précisée et que vous ne pouvez pas l’identifier, vous pouvez demander des échantillons de papiers à votre magasin de beaux-arts.

Où acheter du papier aquarelle ?

Vous pouvez acheter du papier aquarelle dans n’importe quel magasin de beaux-arts près de chez vous. Si vous souhaitez commander en ligne et vérifier la disponibilité de certaines références, je vous recommande le site Aquarelle et Pinceaux. Je collabore avec cette entreprise basée dans le sud de la France depuis 2018. Elle offre un large choix de matériel aquarelle à des prix intéressants ainsi qu’une livraison très rapide en France.

Accessoire utiles

Je vous résume ci-dessous les accessoires dont vous pouvez avoir besoin:

Découper une feuille:

  • un cutter
  • un plioir
  • une règle métallique pour plus de précision (avec une règle en plastique, vous risquez de l’abimer sans faire exprès avec votre cutter !)

Détacher les feuilles d’un bloc:

  • un couteau à peindre

Fixer une feuille:

Quelle gamme de papier aquarelle pour quel niveau ?

Après avoir bien compris les différents paramètres du papier, vous vous demandez sans doutes: lequel choisir?

Il existe deux qualités de papier:

  • Le papier 100% cellulose. Il est idéal pour débuter l’aquarelle car on utilise beaucoup de papier. Il est donc important d’en trouver un adapté et peu cher. Il existe également des papiers mixtes en cellulose avec 25% ou 50% de coton. Selon moi les papiers mixtes sont très proches de la qualité 100% cellulose donc ils n’ont pas de grande valeur ajoutée.
  • Le papier 100% coton. Avec son « touché » et ses textures incomparables, le papier coton permet plus de précision et fait ressortir les couleurs au séchage. Il reste également humide plus longtemps, ce qui permet un meilleur travail dans le mouillé et de plus jolies fusions. C’est un papier plus onéreux mais je le recommande vivement si vous souhaitez progresser rapidement.

Lorsque rien n’est précisé sur l’emballage c’est qu’il s’agit de papier cellulose. La mention « 100% coton » est toujours indiquée lorsque c’est le cas.

Si vous choisissez un papier non adapté ou très médiocre lors de vos premiers essais à l’aquarelle, vous prenez le risque de ne pas aimer cette technique et de passer à côté de sa magie.

Vous trouverez ci-dessous mes recommandations pour chaque qualité de papier.

Le papier aquarelle cellulose

C’est le papier que je vous recommande si vous débutez tout juste l’aquarelle, il est 100% cellulose.

Même si vous préférez débuter avec du papier coton, il est utile d’en avoir un bloc sous la main afin de pouvoir faire des essais ou des nuanciers par exemple.

Les papiers cellulose présentent souvent des défauts d’encollage. Une petite partie du papier est comme « indélébile ». J’ai retrouvé ce défaut sur quasiment toutes les références citées ci-dessous. Je continue néanmoins de vous conseiller ces papiers car leur rapport qualité/prix reste excellent et c’est une très bonne solution pour vous lancer.

Mon papier cellulose préféré:

  • Hahnemühle Le Rouge 325 g/m²: c’est un excellent papier aquarelle, il est de bonne qualité et très abordable. Aquarelle & Pinceaux offre régulièrement des promotions sur cette marque, notamment le bloc de 100 feuilles. Quand on commence on a besoin de beaucoup de papier et c’est la meilleure option que j’ai trouvée (le bloc de 100 feuilles est quasiment deux fois moins cher au prix par feuille que le bloc de 12 feuilles).

Mes tests d’autres papiers cellulose:

  • Le papier Canson XL (le papier le moins cher testé): il est texturé rayé, je préfère un papier à la texture plus fine.
  • Le papier Canson Montval 300 g/m²: c’est une très bonne alternative au Hahnemühle Le Rouge, d’un très bon rapport qualité/prix, il est tout aussi bien pour débuter. On le trouve sous forme de carnets à spirale, de blocs collés 1 côté et même de blocs collés 4 côtés. De quoi s’essayer aux techniques humides sans avoir peur de gâcher du papier plus cher.
  • Le papier Aquafine (Daler Rowney) au grain assez marqué. J’ai eu un peu plus de difficultés à faire de beaux dégradés avec mais il restitue très bien les couleurs au séchage.
  • Le papier Bamboo d’Hahnemühle: j’aime beaucoup sa texture fine et son très bon rapport qualité/prix mais je trouve que la vibrance au séchage est plus faible.

Le papier aquarelle en coton

Si vous souhaitez progresser rapidement à l’aquarelle, orientez-vous au maximum sur du papier coton. Pour appliquer de grands aplats, réussir de belles fusions… vous aurez besoin d’un bon papier qui absorbe et retient bien l’eau. Pour cette gamme de papier, j’utilise systématiquement du grain fin.

Mes papiers coton préférés:

  • Les papiers 100% coton des marques Sennelier et Fabriano Artistico. Ils ont des grains très proches, fins et marqués à un prix intéressant. Je paye en moyenne 30€ pour 5 feuilles Jésus ce qui donne 16*5 pages de 14x19cm.
  • Les papiers de la gamme Milford de la marque St Cuthberts Mill : excellent papier vendu en pack de 10 pages Jésus ce qui en fait la référence au meilleur rapport qualité/prix sur le marché à ma connaissance, aussi bien que les deux ci-dessus.

Mes tests d’autres papiers coton:

  • Papier Baohong: très bon papier fabriqué de façon traditionnelle en Chine. Positionné un peu plus bas en prix que les autres tout au long de l’année. Vegan (validé par A&P qui a demandé à la marque).
  • Papier Khadi: Papier à base de tee-shirts recyclés, très très texturé (pas grain fin!). Intéressant mais personnellement j’ai beaucoup de mal à l’utiliser car peu de contrôle avec ce grain.
  • Papier Arches: réputé comme étant « le meilleur » papier coton. En effet il est excellent, mais je vois peu de différence avec le Sennelier, le Fabriano et le Milford alors qu’il est un peu plus cher. Le grain accroche peut être un peu plus (déroutant quand on vient du cellulose, donc plus difficile à appréhender).

Conclusion

Parmi tout le matériel aquarelle (pinceaux, couleurs, palette, papier), le papier est selon moi ce qui peut avoir le plus grand impact sur votre progression à l’aquarelle.

Je vous conseille d’utiliser du papier en cellulose pour débuter l’aquarelle et tester si ce médium vous plait. Si vous souhaitez progresser rapidement à l’aquarelle, je vous recommande de passer au papier coton.

Mon choix actuel préféré: 5 feuilles coton au format Jésus avec du scotch. Pour une trentaine d’euros vous avez une super qualité de papier avec lequel peindre. Vous pouvez adaptez les marques selon les offres sur le marché, mes préférés étant Sennelier, Fabriano et Milford.

Avez-vous déjà testé le papier coton? Partagez votre expérience en commentaires!

Épinglez sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. GILLES de la LONDE Jean-François dit :

    article intéressant – pour ma part je ne suis pas artiste mais amateur d’aquarelles. Je viens d’acheter un petit format et me demande quelles questions je pourrais être avisé de poser à l’artiste sur le  »produit ». Coton ou cellulose? grammage? …Ai-je qq repères pour me rendre compte qu’on ne me baratine pas?
    L’artiste va me fournir un document sur le produit ( Taille/ prix..), davantage que sur l’oeuvre. je suppose. Puis-je avoir des exigences à ce stade sur les matières utilisées,

    • Alexandre - Tribulations de Marie dit :

      Bonjour Jean-François,

      Ce qui compte dans une oeuvre, c’est bien son rendu plus que les produits physiques utilisés dans sa réalisation. Je vous conseille de surtout regarder si l’oeuvre vous plaît !

  2. Muriel dit :

    Merci pour cet article. Il est très utile. Je suis débutante et donc novice. J’aimerais bien essayer l’aquarelle et vos conseils sont très intéressants.

    • Alexandre - Tribulations de Marie dit :

      Merci Muriel ! Le plus important ce n’est pas tant de trouver le matériel parfait au début, que de trouver celui avec lequel on ose se lancer. Plus on pratique et plus on progresse naturellement !

  3. Grandbastien dit :

    Bonjour. Merci pour ce partage .Époustouflant cette variété de papier!

  4. […] Comme pour progresser, il faut beaucoup pratiquer, je fais beaucoup d’essais sur du papier aquarelle de base (en bloc ) et je réserve le papier coton aux peintures que je veux garder (pour en savoir plus sur le type de papier, je vous invite à lire l’article de Tribulations de Marie). […]

  5. Caroline dit :

    bonjour, merci beaucoup pour ces références précieuses ! Savez-vous par hasard si la marque Clairefontaine utilise une une colle végétale pour l’encollage svp ?
    Merci d’avance

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Nous avons listé ici les marques que nous connaissions mais il se peut tout à fait que d’autres marques utilisent de la colle végan, si vous avez l’info on est preneur

  6. Dom dit :

    J’ai débuté il y a deux bonnes années avec papier cellulose, Canson Montval le plus souvent.
    Puis suis passée au 100% coton Dalbe grain fin ( trop débutante pour risquer le Arches)
    Il m’a fallu quelques mois, et un petit retour au Montval, pour comprendre que le Dalbe grain fin éteint les couleurs . Un dernier essai des deux avec des motifs en rouge en est une démonstration criante.
    Furieuse contre moi-même d’avoir failli tout arrêter il y a peu sans m’interroger ce nouveau papier

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Effectivement le papier joue un rôle capital sur le rendu final de votre réalisation ! Et si on est jamais satisfait de nos réalisations, on risque de se décourager et même de renoncer…Le plus important est que vous vous ayez compris d’où venait votre difficulté et que cette expérience (presque inévitable), vous ait finalement fait progressé(e) dans votre apprentissage !

  7. Nathalie dit :

    Merci pour tous ces conseils. Peux-tu nous parler des papiers en coton pressé à chaud ou à froid?
    Personnellement, j’obtiens de meilleurs résultats avec celui pressé à froid.

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Lorsque le papier est pressé à chaud il devient « lisse », c’est un grain satiné. Lorsqu’il est pressé à froid il est plus « rugueux » : c’est du grain fin.

  8. Christol dit :

    Merci pour le conseil, j’ai acheté ,en effet le résultat est plus positif.

  9. Hélène dit :

    Merci pour ces informations qui m’ont beaucoup intéressée!

  10. Francoise Tisaire dit :

    Je viens de réaliser votre modèle « les palmiers sur la plage » avec le papier agave de Hahnemuhle (70 % 30% coton). Je me suis pas rendue compte que ce n’était pas du 100% coton, fusions, retraits etc… je le préfère au papier à base de bambou de la même marque.

  11. Payen hervé dit :

    Je pratique un peu l’aquarelle depuis de très nombreuses années; Les premières années, je ne travaillais qu’avec de l’Arches grain Torchon. a l’époque, une aquarelle devait être mon premier jet en quelques heures.
    Depuis, j’ai découvert le mérite des retouches, plus que la correction des erreurs, et là, la qualité du papier est importante :
    Le papier Arches est ineffaçable !
    Tandis que le Canson Montval l’est (pas à 100 ù, bien sûr).
    Aussi, je me contente avec plaisir du Montval.
    C’est un point important dans le choix d’un papier

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Intéressant votre retour sur la qualité nécessaire du papier pour la retouche…merci du partage !

  12. Michelle Savournin dit :

    Merci Marie pour cette excellente synthèse. Les recherches sont souvent laborieuses, mais des magasins comme Arteis, à Vannes , n’hesitent pas a proposer des échantillons de plusieurs marques et c’est très appreciable. Je n’ai pas vu de mention du papier Strathmore. Merci encore

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Oui c’est l’idéal de pouvoir tester avant d’acheter, belle initiative des fabricants et des vendeurs !

  13. michele bour dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très instructif, en complément peut on utiliser sans distinction les deux côtés du papier?
    Merci à vous

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Bonjour Michèle, en général le recto est souvent plus texturé que le verso. Si il y a la marque qui apparaît sur le papier, elle est généralement côté recto également.

  14. Tina dit :

    Bonjour, un grand merci pour cette étude de différents papiers. Vous parlez du papier cellulose Montval de
    chez Candon, qu’en est il de leur
    papier 100% coton « Héritage? ne parlez pas du papier 100% coton Héritage » ?
    Avec mes remerciements

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Bonjour Tina, effectivement nous ne parlons pas de tous les papiers, chez Canson Marie a testé ou particulièrement aimé les papiers cellulose  » Canson XL » et « Canson Montval » 🙂

  15. Servan dit :

    Merci Marie de nous faire un exposé si complet car on est un peu perdue dans tous ces choix n’ayant pas trouvé la marque sennelier je me suis rabattue sur des blocs de papier coton Arches grain fin… Mais le pinceau ne glisse pas et je suis très déçue du rendu… Du coup j’ai investi dans des blocs qui ne me conviennent pas du tout…
    J’ai réalisé des choses plus fine sur un bloc de Canson technique mixte légèrement strié… Qui me sert pour des essais !! Je confirme le papier est très important… Je ne sais pas quoi faire de ces blocs Arches

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Oh c’est vraiment dommage que ce papier ne vous convienne pas, c’était du papier spécial aquarelle ? Peut être vous pouvez essayer de le revendre en seconde main ?

  16. Anaelle dit :

    Bonjour, j’ai testé le papier aquarelle (cellulose) de Clairefontaine (Goldline) que je trouve très bien et abordable (10.20 le bloc de 70 pages A5). Qu’en pensez vous ?

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Tant mieux si il vous convient, c’est l’essentiel ! Les marques proposent un large choix de produits, dans cet article Marie mentionne uniquement ceux qu’elle a testés et particulièrement appréciés !

  17. Fanny dit :

    Je ne suis qu’une débutante, mais s’il y a bien un conseil matériel incontournable à suivre c’est bien celui du papier aquarelle 100% coton.
    C’est dingue la différence de rendu et possibilités techniques avec le coton.
    Si je n’avais eu que du papier cellulose, je pense qu’effectivement j’aurais été vite découragée par l’aquarelle. Tout récemment j’ai voulu peindre ma première rose de façon très simple en commençant sur du cellulose…J’ai vite attrapé mon papier coton. Pour faire des nuanciers, des essais de gestuelle, couleur ou croquis, c’est effectivement bien d’avoir du papier cellulose cela suffit.
    Je confirme aussi qu’acheter du papier 50% cellulose/50% coton cela ne sert à rien. Le rendu est le même que sur du 100% cellulose.
    C’est vrai que le site Aquarelle et pinceaux est top pour le choix, rapport prix, envoi rapide et surtout soigné. J’ai acheté récemment un stock de packs de papier 100% Fabriano, 5 feuilles format jésus pour 15,99 chez un concurrent. Pour le papier 100% coton c’est bien de suivre les promos des grandes marques sur les divers sites spécialisés à certains moments de l’année, on peut trouver de bonnes offres.

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Merci de nous donner vos impressions Fanny, effectivement utiliser un papier moins qualitatif peut être décourageant, surtout si on débute…Merci pour toutes ses infos complètes sur l’offre proposée par Aquarelle et pinceaux et très bonne idée de surveiller les promotions!

  18. Eloy lydia dit :

    Bonjour, j’ai testé plusieurs papiers. J’ai commencé avec Hahnemühle le rouge donc cellulose. Et plusieurs coton dont la marque Clairefontaine, grain fin 100%coton et grain torchon que personnellement j’aime beaucoup toujours coton. Là j’ai testé bicause promo le papier 100%coton winsor&Newton grain satiné, j’aime moins. J’ai utilisé aussi le papier Sennelier coton grain fin, ce n’est pas mon préféré je le trouve trop absorbant, mais je ne l’utilise peut-être pas bien. Voilà. Bonne journée.

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Merci pour ses infos, peut être que dans la gamme Sennelier le grain torchon vous conviendrait plus ? Affaire à suivre… 😉

  19. Van Overbergh dit :

    Super intéressant et complet

  20. Isabelle Elin dit :

    Merci pour toutes ces informations perso parce que trouvé dans ma ville papier aquarelle de Claire Fontaine….vois n’en parlez pas du tout…?

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Il y a tellement de références alors tant mieux si celui de Claire Fontaine vous convient Isabelle !En tous cas n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions si un jour vous testez un des papiers recommandés par Marie dans cet article 😉

  21. Jocelyne dit :

    Très bon reportage et même éducatif. Je suis canadienne et je fais de l’aquarelle comme passe-temps et j’utilise la tablette Archer et je suis très satisfaite et je réussie. Fabriano….pas pour moi pas assez absorbant il plisse..c’est tout ce que je peux dire car nous n’avons pas le même choix que vous.
    Félicitations vous faites un excellent travaille, je vous lit depuis vos débuts
    ARCHER

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Merci beaucoup Jocelyne pour votre message, vos encouragements nous font vraiment plaisir !

  22. Francoise MILLION dit :

    Merci Marie de ces bons conseils ! Les papiers coton sont un luxe mais incomparable ! Arches, Sennelier et Fabriano sont parfaits. J’ai appris récemment (et je l’ai constaté à mes dépens!) qu’il ne faut pas conserver trop longtemps le papier, même coton, l’un des composants se désagrège et le papier devient du buvard, impossible à utiliser. Ne faisons donc pas trop de réserves de papier , peignons, peignons !!! ;-))

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Bonjour Françoise, nous n’avons jamais rencontré ce type de souci…vous pouvez nous préciser avec quelle marque de papier vous avez rencontré ce problème ? J’en profite pour vous transmettre le bonjour de Marie

  23. Merci Marie pour cet article très utile !
    J’ai déjà tenté de peindre un ciel en humide sur humide avec du papier cellulose e t c’était la catastrophe !!! Depuis je n’utilise que du 100% coton et je vois la différence ! Je bookmark cet article pour pouvoir y revenir …

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Super Chrystèle, vous constatez l’importance de la qualité du papier pour obtenir les meilleurs résultats !

  24. Anne 13 dit :

    Merci pour ce guide très utile.
    J’ai testé le Sennelier grain fin et c’est un de mes favoris.
    Pour des études j’aime aussi le papier Etival que je préfère au Montval.

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Merci pour votre commentaire…on vous suit sur le papier Sennelier qui a vraiment une excellente qualité !

  25. DELANOY dit :

    Merci beaucoup pour ces conseils. Je comprends bien le problème du papier pour la qualité du travail et la peur du gaspillage. Je suis dans ce cas et je déconseille fortement l’a papier aquarelle Rougier Ple. Pour cet été j ai prévu du papier de meilleure qualité et espère pourvoir décoller en aquarelle. Tout dépendra du temps consacré.
    Merci des conseils
    I Delanoy

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Vous avez raison Isabelle d’investir dans un papier qui vous convient vraiment, cela vous donnera des résultats encourageants !

  26. ESCAICH Didier dit :

    franchement, un très grand merci à toi Marie, qui nous donne enfin, moulte réponses à moult interrogations de débutants!

    • Céline - Tribulations de Marie dit :

      Merci beaucoup Didier, on est ravis si cet article vous aide un peu dans votre choix de papier !

  27. Michel dit :

    Merci Marie, super boulot !

  28. Camille dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour cet article qui m’aide beaucoup dans mon initiation à l’aquarelle. J’ai commencé au début du confinement et je me régale ! Mais je n’avais pas réalisé à quel point le papier avait son importance. J’utilise du papier Canson classique 180mg et je n’arrive pas à obtenir le résultat que je souhaite… Les couleurs ne fusent pas, il y a toujours des délimitations qui se forment sur mes peintures, le papier gondole complètement quand je travaille le mouillé…bref, c’est très frustrant car j’ai l’impression de passer à côté de l’aquarelle… J’ai fini par comprendre, grâce à tes articles, que cela pouvait peut-être venir de ma qualité de papier. Néanmoins, lorsque j’ai vu le coût du papier 100% coton que de nombreuses rédactrices conseillent, j’ai vite déchanté ! Je pense que je vais tenter les papiers d’étude que tu proposes pour commencer … Moulin du coq et puis peut-être le Montval (j’en ai entendu du bien aussi). Mais ils ne sont pas en coton et j’ai peur d’être déçue car la plupart des recommandations que j’ai pu lire s’orientent vers le papier 100% coton …
    Peut-on quand même arriver à de jolis résultats avec ce type de papier ? …
    Je te remercie pour ta future réponse ainsi que pour tous tes articles et conseils 🙂

  29. Serge Tailliez dit :

    Bonjour,
    merci pour cette évaluation, tous les efforts pour partager son expérience sont bienvenues tant le sujet est compliqué. J’ai l’impression qu’il y a autant de papiers favoris qu’il y a d’artistes. J’utilise de l’Arches qui permet de nombreux passages sans abîmer les couches précédentes mais je trouve qu’il a tendance à gondoler en cas d’excès d’eau. Le montval est conseillé par des artistes car les retraits de couleur sont faciles et il ne gondole pas (par contre on risque de perturber les premières couches en repassant). J’ai rencontré beaucoup de difficultés à maîtriser du Fabriano à 50% de cellulose mais le Fabriano à 100% de coton se comporte très bien avec une beau grain. il m’est arrivé aussi d’utiliser du papier Rembrandt ou Sennelier avec de bons résultats. En fait tout dépend de la technique utilisée. Une remarque quand même sur du papier Schoellerhammer grain torchon qui a très mal vieilli, jaunissant avec des tâches marrons (==>poubelle) alors qu’un autre bloc grain fin est ok mais stocké dans un endroit différent. Je ne recommanderai plus cette marque car même si le papier était mal stocké, l’Arches à côté n’a pas bougé.
    au plaisir de lire vos autres posts

    • Hilaire dit :

      Merci Serge.

      Merci pour ton commentaire

      Je suis de ton avis concernant l’Arche que je trouve très bien est un peu « mou » lorsqu’il y a beaucoup d’eau! Le papier devient fragile.

      Concernant les couleurs en revanche l’intensité est boostée avec ce papier.

      Bonne continuation à tous

  30. Nathalie dit :

    En effet aquarelle et pinceaux propose des tarifs qui défient toute concurrence !
    Ça faisait longtemps que je voulais essayer le papier Arches mais son prix reste assez élevé et donc je n’ai pas encore passé le cap (actuellement j’utilise du papier aquarelle XL de chez Canson) . Grâce à ton article, j’ai découvert un tas d’infos et de conseils mais en plus, un site de fournitures d’art très compétitif qui va me permettre de tester le papier 100% coton, à priori considéré comme l’un des meilleurs du marché. Merci beaucoup ! 🙂

    • Marie Boudon dit :

      Ahh ravie si tu as pu découvrir le site grace à moi !! j’aime tellement 🙂
      Une belle découverte pour moi aussi . Varier les papiers et découvrir celui qui nous convient le mieux est une belle aventure à l’aquarelle qui impacte beaucoup la progression <3

    • Hilaire dit :

      Merci Marie pour ces conseils et le comparatif détaillé. Ca donne envie d’essayer tous ces papiers.

      Arche torchon est un vrai plaisir à peindre et je trouve même plus facile que des papiers plus bas de gamme (par exemple le grain fin de canson ou l’eau sur le papier est difficile à maîtriser).

      Récemment j’ai essayé Windsor & Newton grain fin A3 300gr 140lb
      Cahier 12 feuilles. Ce papier est intéressant car je retrouve un peu les caractéristiques d’Arche = la peintre reste accrochée et le rendu de couleur est très beau.

      Merci pour vos commentaires !

      Je vous souhaite de passer de bon moments devant vos feuilles !

  31. Kim dit :

    Merci infiniment pour ton article que je trouve super utile pour les initiés! Il y a tellement de papiers et de prix différents qu’il est difficile de s’y retrouver!

  32. Alix Fleyrat dit :

    Très interessant, merci!

  33. Maneki Neko dit :

    Bonjour et merci pour cet article intéressant. J’ai craqué pour l’aquarelle mais je n’arrive pas à m’y mettre pour de bon. Je suis une petite collectionneuse de couleur: des Sennelier, des Winsor et Newton Cotman et Pro, de l’Aquafine Daler Rowney… Je ne sais même pas combien j’en ai. J’adore les couleurs de l’aquarelle mais j’ai un énooooooooorme problème avec les papiers. Du Moulin du Coq Rouge à grain fin au Arches satiné en passant par le fontaine de Clairefontaine et l’Aquafine de Daler Rowney TOUT gondole, y compris en bloc encollé des 4 côtés ce qui forme des gouttières de pigments! !! J’ai même essayé de mouiller la première feuille du bloc et de la laisser sécher avant d’enfin pouvoir commencer à travailler. Mais rien n’y fait. En tout cas j’ai pu constater une chose: les couleurs ne réagissent pas pareil en fonction du papier utilisé, ce qui rentre aussi en jeu dans le choix. Mais il me semble que contrairement à moi, tu ne possèdes pas 150 couleurs de 150 marques. Tu n’as donc peut-être pas pu t’en rendre compte.

  34. […] du papier plus grand et de meilleure qualité et libérer mes […]

  35. Donlope dit :

    Salut Marie,
    Je ne sais pas si je dois te dire merci pour ces excellents conseils, j’ai vraiment envie de m’y mettre maintenant!
    J’avais commencé un peu il y’a pas mal de temps, attiré vers l’aquarelle par des illustrateurs de BD plutôt et l’autre jour, j’ai relu une de ces BDs illustére par Amélie Fléchais, je ne sais pas si tu connais? Elle a écrit un « conte graphique » appelé le petit loup rouge et en reparcourant les pages après avoir lu tes articles, les illustrations de végétaux m’ont vraiment fait pensé à ce que tu montrais, genre ici: http://www.images-booknode.com/book_cover/556/full/le-petit-loup-rouge-556083.jpg
    Bonne journée et bon Week end!

    • Marie dit :

      Hihi tant mieux si tu veux essayer franchement c’est tellement sympa et méditatif (je trouve). J’adore les illustration d’Amélie Fléchais (je ne connaissais pas!) . C’est superbe merci de m’avoir fait découvrir ! A bientôt ! Marie

  36. Sophie dit :

    Wow quel article complet! Personnellement je suis une adepte du Arche Satin, j’aime beaucoup les résultat qu’on peut obtenir avec!

    • Marie dit :

      Merci Sophie pour ton message! je connais encore mal le papier satin, je ne l’ai pas encore vraiment testé , et pas le arches en particulier ! tu m’as donné envie de découvrir 🙂 A+ , Marie

  37. Manù dit :

    Bon article mais avec beaucoup d’imprécisions et d’erreurs…

    • Marie dit :

      coucou Manu! c’est vrai que je ne maitrise pas encore toutes les subtilités du papier j’ai encore beaucoup à apprendre! n’hésite pas à me dire les erreurs que tu as trouvé pour que je les corrige 🙂

      • MarieCot dit :

        Bonjour Marie,

        Merci pour ton blog très intéressant, je suis fan ! Il m’aide à renouer avec l’aquarelle (j’avais beaucoup de mal à libérer mon geste alors qu’il est très assuré et débridé à l’encre et au feutre). Les erreurs que j’ai noté viennent des calculs des prix par page.
        Cela ne gâche en rien la qualité de l’article.

        Bonne continuation !

  38. Camille dit :

    Hey ! Je suis impressionnée par cet article. Il est une véritable référence pour choisir son papier.
    Tes essais – toujours aussi réussis – montrent très bien les différences entre les types de papier.

    Je regarderai la vidéo cet après-midi (avant / après Explore!).

    Maintenant, il faut tester soi-même pour se rendre compte des différences et des résultats. Pour ma part, je devrais peut-être mettre plus d’eau puisque j’ai un papier qui ne gondole plus ! 😉

    Au plaisir de te lire !

    • Marie dit :

      Merciii beaucoup Camille ça me fait plaisir ! J’ai passé beaucoup de temps pour essayer de me faire mon propre avis si ça peut aider c’est top! si tu te fais un avis différent sur un des produits n’hésite pas à me dire 🙂 C’est sur qu’en tendant ton papier comme tu le fais ça doit faire des effets intéressants ça m’a donné envie d’essayer! 😉 A bientôt , Marie

Nouveauté 

Comment créer de belles palettes harmonieuses en utilisant les neutres ? Comment fabriquer et utiliser des couleurs plus neutres à l’aquarelle ? 

Derniers articles