Trouver son style artistique: pistes de réflexion

Depuis quelques temps, je vous parle de mon cheminement pour progresser en photo et en aquarelle et mon intérêt pour l’approche et le style. Je ne me mets en aucun cas une pression pour trouver mon style car je sais que ça viendra avec le temps et l’entrainement. C’est d’ailleurs le point principal de l’article. Cependant, je me suis dit que le processus ainsi que mes réflexions autour de ce thème vous intéresseraient.

J’ai avancé dans ma réflexion autour de l’approche en me documentant grâce à divers blog et vidéos. En particulier, j’ai beaucoup aimé récemment les vidéos de Fran (@Frannerd sur Youtube) notamment celle sur le style (merci Célie pour cette trouvaille, je suis fan!!). Peu à peu je mets en oeuvre les conseils et astuces que je glane pour avancer dans ma démarche.

Trouver son style n’a pas besoin d’être un process très clair et déterminé. Pour certains, ça peut venir d’un coup, pour d’autres il faudra du temps et beaucoup de recherches. Pour ma part, je trouve le process autant amusant que le résultat et je suis contente d’avoir conscience de faire ce travail sur « mon art ». Je vous propose ici une synthèse des meilleurs conseils que j’ai retenu, n’hésitez pas à participer à la discussion dans les commentaires!

comment-trouver-son-style-artistique

Pratiquer pratiquer et encore pratiquer

Finalement, le point sur lequel tout le monde est d’accord, c’est l’entrainement. La clé afin d’améliorer sa pratique et de trouver son style, c’est de s’entraîner. Ça parait logique. Après des heures d’entrainement, on gagne en assurance et on cerne mieux quelles sont les techniques et les thématiques qui nous correspondent.

Le niveau d’envie de progression détermine le temps à passer. Si vous souhaitez progresser nettement, alors il est important d’être plutôt intransigeant / déterminé. Vous pouvez par exemple réserver du temps pour vous entraîner régulièrement en créant un créneau horaire dans votre agenda.

 

Prendre l’habitude de créer

Je me rends compte qu’au plus je répète mes entraînements régulièrement, au plus je progresse. J’ai le sentiment que c’est un peu comme une jauge qui se rempli au fur et à mesure de l’entrainement mais qui se vide doucement si on ne s’entraîne plus.

Afin de s’entraîner davantage, on peut essayer de prendre l’habitude de créer. Plusieurs pistes pour cela:

  • Choisir une action simple à mettre en place chaque jour, par exemple, une aquarelle par jour, faire une photo ou une vidéo par jour à une heure précise. Pour vous aider vous pouvez suivre un groupe ou un projet. Je ne peux pas ne pas mentionner mon amie Renata par exemple, qui croit très fort en la puissance de petits entraînements répétés souvent ou encore à cet article sur les petites habitudes qui se transforment en grands projets
  • Développer son sens de l’observation. Par exemple, l’auteur de mon livre photo préféré, Steve Simon dit de s’entraîner tout le temps, même sans appareil photo et de faire des cadrages mentaux. Cela demande un peu de concentration mais au bout d’un moment on voit partout des photos à prendre et je pense qu’à titre personnel cela m’aide.
  • Noter ses idées, ses ressentis au fur et à mesure. Cela peut être sur un carnet, via un journal / blog, en publiant vos réalisations sur les réseaux sociaux… De préférence, trouvez un rythme et essayez de vous y tenir.
  • Trouver un compagnon de réflexion: vous pouvez partager votre démarche avec quelqu’un qui traverse les mêmes questions. Vous pouvez vous réserver un peu de temps par semaine pour discuter et échanger votre regard sur votre art.

Au bout d’un moment, on se rend compte que la difficulté de se lancer, de sortir le matériel, de trouver l’idée, de prendre le temps est complètement effacée par la difficulté de NE PAS se lancer et créer car « l’addiction » est là.

16-04-03_NIKON D7000_10-54-23

S’inspirer

Pour trouver son style, il est important de regarder, analyser, s’imprégner de nombreux autres artistes. Instagram ou Pinterest sont de beaux moyens d’en découvrir de nouveaux. Dans l’idéal, il faut essayer de faire fructifier cette inspiration.

Comme expliqué dans « Oser s’inspirer des autres pour progresser », je commence par rassembler les sources d’inspiration dans un tableau Pinterest ou un dossier de captures d’écran sur mon téléphone. Ensuite, j’essaie de noter ou à minima d’observer ce qui m’a plu (les couleurs, la technique, le sujet…) et d’enregistrer mes notes sur Evernote. Je n’hésite pas également à recopier un tableau pour mieux comprendre comment il a été fait. Au fur et à mesure, je me lance toute seule en utilisant des techniques observées au fil de mes entraînements.

En ce moment, je m’inspire des œuvres de Kelly Ventura. J’en suis au stade où j’essaie de copier un tableau pour en comprendre les astuces. Je lis aussi des interviews sur le process des artistes (+ podcasts ou livres). Cela m’inspire beaucoup. Lorsque je trouve un article très inspirant, je garde le lien dans un fichier Evernote spécial où je reviens piocher certains matins où je n’ai pas du tout d’inspiration.

Mon astuce: ce que j’aime faire c’est créer un tableau secret d’inspiration sur chaque art (je ne mélange pas photo et aquarelle) et d’épingler des tableaux qui me plaisent. Puis dans la légende, je note en détails ce qui me plait, ce que je pourrais utiliser comme technique.

trouver son style inspirer

trouver son style sinspirer

Ci-dessus mes essais d’entrainement (à gauche) avec les peintures de Kelly Ventura (à droite)

Tester

L’objectif n’est pas d’exposer pour une galerie mais d’expérimenter et de progresser en tant qu’artiste. L’important est donc de tester différentes choses pour découvrir ce qui nous plait le plus et correspond le plus à notre personnalité.

Quelques idées pour explorer sa créativité: explorer un nouveau médium, un nouveau style, un nouvel artiste, une autre taille de papier, d’autres couleurs, … J’ai eu l’impression d’aller dans tous les sens, de m’éparpiller mais au contraire cela m’a beaucoup apporté. C’est valable pour la peinture (vouloir essayer l’aquarelle, l’acrylique, la gouache, …) mais aussi pour tout autre forme d’art par exemple la photo (essayer la photo de rue, de paysage, de sport quand on n’y est pas habitué). C’est aussi comme ça que l’on découvre les outils ou techniques qui permettent au mieux à sa vision de s’exprimer.

Pour m’aider, je garde en tête qu’un style n’est jamais définitif, il évolue constamment. Je ne me presse pas, je ne me met pas de pression.

Mon astuce: pour essayer de me pousser dans mes retranchements, je me lance parfois dans une série: 10 fleurs, 10 couronnes, 10 paysages, 10 abstraits: ça m’évite de trop réfléchir à chaque fois à quoi peindre si pas je n’ai pas d’idées et ça me force entre chaque tentative à réfléchir à comment m’améliorer. Parfois, une des séries durera plus longtemps car elle me plait beaucoup et c’est tant mieux! Elle peut même se transformer en un projet récurrent.

16-06-11_NIKON D7000_16-37-17

Apprécier

Cette recherche de votre style doit rendre heureux! J’adore m’entraîner à peindre des éléments qui combinés ensemble me plaisent beaucoup ou juste essayer. J’aime beaucoup découvrir une nouvelle technique et avoir un flash « tiens, si j’essayais comme ceci? »… Si vous ne savez plus dans quelle direction partir pour vous rapprocher de votre style demandez-vous « Qu’est ce que j’aime créer par dessus tout? » ou « Qu’est ce que j’aime regarder comme art par dessus tout? ». Essayez d’être dans le moment et de vivre votre recherche sans trop réfléchir, cela vous enlèvera la pression et donnera à coup sur de bons résultats. Suivrez votre instinct.

Si vous n’appréciez plus la démarche, peut être est-ce car vous culpabilisez ou stressez pour quelque chose. « J’y passe trop de temps et ça ne mène à rien », « Je n’ai pas partagé cette semaine »… A ce moment rappelez-vous pourquoi vous vous êtes lancés et dites vous que l’objectif est de VOUS faire grandir.

Mes points bloquants:

  • Si je n’ai pas réussi à partager un dessin une semaine, j’essaie de ne pas me mettre trop de pression, je préfère prendre mon temps. Parfois ne pas partager du tout est aussi la solution, partager avec soi c’est déjà beaucoup ^^ !
  • En aquarelle, j’ai fait de grands progrès quand j’ai décidé d’arrêter de culpabiliser d’utiliser du papier. J’ai commencé à acheter beaucouuup de blocs de papiers et cela m’a vraiment aidée, j’ai testé bien plus.
  • Je me culpabilisais de toujours faire des fleurs (j’adore peindre les fleurs). Mais au contraire c’est ce qui me rend contente! Je me mettrais sans doutes plus aux paysages plus tard mais pour l’instant j’ai l’impression que j’ai encore une marge de progression donc je persévère.

16-04-03_NIKON D7000_11-37-59-2

Prendre du recul

Parfois il est bon de s’arrêter pour jeter un œil nouveau sur ses travaux. Ou bien de faire une pause pour mieux y revenir quelques jours plus tard. On peut avoir besoin de cette pause quand on prend trop de cours par exemple. Apprendre trop de choses d’un coup peut me pousser à ne plus savoir où donner de la tête. J’essaie d’accepter que parfois on a beau y faire, rien n’y fait, on est humains après tout.

Je me rends donc à l’évidence que trouver mon style viendra avec l’entrainement répétitif et naturellement. Je pense d’ailleurs de plus en plus à créer un défi quotidien mais je ne sais pas encore sous quelle forme le partager… D’autre part, attendez-vous à ce que vos goûts changent. Alors que ça faisait des mois que vous peigniez des arbres vous voulez d’un coup passer à l’abstrait? Pourquoi pas! Ne vous limitez pas, gardez le plaisir, les surprises suivront.

16-06-11_NIKON D7000_16-46-34Le long chemin vers son propre style artistique

Analyser son travail

Une autre piste pour trouver son style est d’analyser de manière critique son travail. Pour ce faire, on peut essayer d’évaluer ce qu’on aime et ce qu’on aime pas en cherchant comment s’améliorer. Éventuellement vous pouvez demander l’avis de la famille / amis pour avoir un regard extérieur.

Ne pas réfléchissez pas trop « à votre style » mais voyez plutôt cela comme une démarche générale de progression. Si vous sentez que l’analyse vous mène à une impasse, pourquoi ne pas regarder une nouvelle fois quelques jours plus tard?

Parfois, votre style est sous votre nez mais vous ne vous en rendez pas compte. Essayez d’analyser ces petits quelques choses que vous mettez souvent dans votre art, peut être que c’est cela votre style? (par exemple: utiliser des couches, des couleurs claires, des coups de brosses, des pois…). Encore une fois, l’idée n’est pas de vouloir à tout prix rentrer dans une case, mais d’apprécier le process d’analyse afin d’en sortir grandi.

16-06-10_NIKON D7000_05-12-34

Conclusion

Pour conclure, je dirais que trouver son style artistique doit permettre avant tout de s’épanouir, de s’amuser et d’expérimenter. La seule contrainte est d’essayer d’être régulier. Cela peut être difficile au début mais se transformer en habitude et en véritable plaisir. C’est l’intention et l’envie qui font tout. Ne laissez pas la frustration prendre le dessus, acceptez que ça fasse partie du process de progression. Enfin, suivez votre instinct, votre cœur et rendez le process fun avant tout!

Ce n’est pas grave de ne pas trouver son style, en revanche, ce travail de recherche sera toujours enrichissant. Je me rappelle qu’il faut être patient et que ça ne peut m’apporter que du positif! 😀

 

Sources: Contenu qui m’a aidée à construire ma démarche: Les vidéos de Fran / The secret to creating your own style How to discover your own creative style / 7 steps to finding your style /5 steps to finding your art styleFinding Your Own Painting Style – Pointers from Haidee-Jo Summers / Need help finding creative focus?

33 Commentaires

  • Noëlie dit :

    Bonjour Marie,
    Super article merci beaucoup de ce partage 🙂 C’est une grande question pour moi que de trouver mon style et ton article est très intéressant ! C’est difficile pour moi d’avoir la patience de progresser tranquillement et tes petits conseils me sont très utile !
    J’ai hâte de découvrir tes prochains articles !
    Noëlie

    • Marie dit :

      Coucou Noëlie! Je suis contente si tu partages aussi ces réflexions et si l’article a pu t’aider. Je suis d’accord la patience ce n’était pas non plus mon fort mais ça l’est plus depuis que je me dis que j’y arriverais bien un jour et que ça prend du temps, c’estnormal. Merci pour ton mot 😉 A bientôt

  • Magnifique article, comme toujours ! Très inspirant, merci !

  • Ursula dit :

    Merci beaucoup pour cet article très inspirant et peut-être même quelque part libérateur. Je me pose beaucoup de question au sujet du style. On est tous à la recherche de notre style, mais des fois je me dis qu’on ne le vois juste pas. Mais pourtant il est là. En tout cas en regardant tes créations, je le vois ton style ! En tout cas l’essentiel et de prendre plaisir à créer !

    • Marie dit :

      Bonsoir Ursula 🙂 Merci à toi pour ton message ! Moi aussi je me suis beaucoup questionnée … Est ce qu’un jour je vais trouver mon style? c’est vrai qu’on ne le voit pas toujours ! Moi j’ai l’impression d’être encore trop influencée par mes artistes fétiches et toi tu me dis que tu vois mon style … Comme quoi , la perception entre aussi beaucoup en jeu là dedans . Tu as dit l’essentiel selon moi: le plaisir de créer :-*

  • C’est un très joli article Marie. Je me retrouve pas mal dans ce que tu dis. Avoir un blog me rend plus créative et m’oblige à chercher la meilleure solution pour mettre en avant un lieu, un livre adoré, un voyage réalisé. J’essaie petit à petit d’imaginer des scènes en amont pour de la photo ou de la vidéo, de m’inspirer de ce qui se fait sur Pinterest (quelle couleur ressortira le mieux dans un paysage de montagne si j’intègre une personne pour humaniser une photo ? etc.) et d’être de plus en plus créative. Je sens au fur et à mesure que je m’améliore même si la route est encore longue.

    • Marie dit :

      Coucou Laurélen ! Merci pour ton commentaire. Je suis d’accord avec toi, c’est grâce à mon blog que je suis plus créative aujourd’hui, grâce aux partages et à la régularité que celui ci m’apporte. Exactement d’accord avec toi sur le fait que le regard change grâce aux inspirations et au fait que peu à peu on intègre de nouveaux éléments dans notre art. La route est longue mais ça serait bien dommage si elle était courte! D’ailleurs, s’arrête t elle vraiment un jour?

  • Stéphanie dit :

    Article ultra complet ! Je suis une fan de photos et j’adore un certain style que j’ai toujours beaucoup de mal à reproduire. Ton article va m’aider à me recentrer sur ce que je veux / peux. Merci car il est très riche et plein de bonnes idées ! 🙂

    • Marie dit :

      Je suis super contente si l’article t’a plu 😉 😉 le chemin vers la maitrise de ce style est super intéressant ce n’est pas grâce si tu n’y arrives pas, je suis sure que la démarche t’aura servie :-*

  • Nat dit :

    Merci pour cet article : comme d’habitude très enrichissant !

  • Emilie dit :

    J’adore Fran. Sais-tu qu’elle a un blog enfait ? Elle fait des vidéos et des articles écrits.

  • Un article vraiment riche et très intéressant!
    Ta démarche est très bien expliquée. Je me reconnais dans certains réflexes que tu as, et tu m’as donné de nouvelles idées. Trouver son style, j’avais écrit à ce propos sur mon blog… Pour moi c’est le plus difficile, vu que je peux copier ce que je veux à l’identique. Mais créer à partir de rien, je trouve ça très dur. Pourtant, j’ai l’impression d’avoir beaucoup progressé. Autant avant, la feuille blanche me terrifiait, autant maintenant j’apprends à l’apprivoiser et à en faire quelque chose.

    C’est du boulot et comme tu dis, il faut persévérer encore et toujours, s’entrainer, quitte à se tromper, à faire mal pour finir par faire bien.

    Bises à toi ♥ et bonne continuation 😉

    • Marie dit :

      Merci beaucoup pour ton message ! Je suis d’accord avec toi pour la feuille blanche ! au début ça me terrifiait aussi et à force de recopier des artistes, je retiens les éléments qui me plaisent le plus et je les mixe! mais avec l’entrainement ça vient comme tu dis alors continuons 😉 A bientôt <3

  • lilikus dit :

    Coucou Marie, ça faisait un petit temps que je n’étais pas passée sur ton blog. Quel bel article, tu m’inspires énormément. J’aimerais apprendre l’aquarelle (et faire de si jolies fleurs) mais je n’ose pas me lancer parce que je sais que ce ne sera pas joli du premier coup. Alors je ne fais rien. Je sais, c’est très bête… et comme tu dis, il faut s’entraîner et persévérer et ne pas être trop exigeant avec soi-même (oups, c’est mon grand problème). Bref, merci pour ce superbe article, je vais chercher mes pinceaux et je me lance !

    • Marie dit :

      Coucou Alice 🙂 Je suis ravie de ton commentaire ! Depuis j’ai vu que tu t’entraines régulièrement sur Instagram et ça me fait plaisir que ça te rende contente! continue! et tiens moi au courant d’où tu en es 😉 😉

  • Dominique dit :

    Marie merci, J’apprecie tous les conseils d une si jeune personne douée indubitablement de bon sens et d intelligence – et la remercie de faire partager ses aspirations et idées avec autant de franchise. L idée d un cahier je l avais deja adopté depuis longtemps mais sans en parler à mes copines : à l endroit sont notés les règles et astuces sur l aquarelle et de l autre sens concernant la peinture à l huile, consignés après chaque cours avec un prof. Dans ma -longue- recherche d un style, je note également ce qui m a plut et deplut après une expo afin de cerner mes aspirations. Je vais donc suivre tes 33 conseils et te raconterai le résultat. @+ -^=^-

    • Marie dit :

      Bonjour Dominique! ça me fait vraiment plaisir un tel commentaire merci beaucoup !! C’est vrai que le cahier m’aide beaucoup pour suivre mes envies, progressions et réflexions <3 ma petite soeur fait un cahier spécial dès qu'elle va à une expo et c'est vrai que le tout mis ensemble est très inspirant . Je serais ravie d'échanger avec toi sur tes essais n'hésite pas à m'écrire pas mail ça serait un plaisir 😉 A bientôt, Marie

  • Anaïs dit :

    Cet article me parle beaucoup. Je sors d’une école d’art j’ai peur « d’oublier » de créer. J’essaie de faire des photos régulièrement (Instagram est une grande source d’inspiration) mais la création n’est pas un milieu facile. Prochaine étape : la vidéo… je vais apprendre comme je peux.

    Bravo pour cet article et ton blog que j’aime tant.

    • Marie dit :

      Coucou Anaïs, Merci beaucoup pour ton message 🙂 Je te comprends sur l’aspect « oubli » … On a tendance à emmagasiner beaucoup d’inspiration (moi la 1ere 😉 ) mais du coup a peu créer. C’est aussi mon soucis de ne pas assez passer à l’action 😉 Commencer par ce qui nous plait le plus , comme toi j’imagine découvrir la vidéo c’est le plus simple pour créer + je pense 😉 A bientôt, Marie

    • Bonjour Anais 🙂

      je me permet juste de dire que ce que tu ressent est de l’inhibition c’est pourquoi tu as peur de créer, la solution est juste de le savoir et de l’avoir en tête, l’inhibition est une forme de stress qui se guérit quand on en prend conscience :).Ca vient parfois de l’école et de ce qu’ils nous mettent en tête, il faut alors lâcher ce système pour rentrer dans un monde créatif plus personnel, bisous 🙂

  • Bonjour Marie, je suis ton évolution depuis un moment et t’apprécie beaucoup en tant que blogueuse, je dirais artiste puisque c’est mon crédo « les blogueurs sont des artistes » sur mon second blog(j’ai plusieurs blogs). Je pense que tu seras d’accord que le lâché prise est à ton niveau la solution, et que tu vas y arriver, alors ce que tu feras, créeras sera limpide comme de l’eau de roche, et ça deviendra comme une évidence. C’est très appréciable de découvrir ta quête artistique, sur le plan du dessin et de la peinture,car c’est ta force, et tes pistes intéressantes, personnellement j’écris aussi et publie sur une page FB poésie, car je suis très active, dans mon genre, je monte aussi une société dont je parle aux autres blogueuses et même youtubeuses que je considère en quête artistique, mais elle ne le vois pas du même oeil et ce manque de confiance au final est dommage d’où mon envie d’en parler ici, sur un blog très purement artistique.
    Ce que je pense par rapport à une youtubeuse est qu’elle aussi recherche une voie propre, et cette même démarche que je retrouve aussi chez toi m’ a poussé LOL dans ce parallèle 🙂 Bref, n’hésite pas à m’envoyer un mail je discuterais avec plaisir de créativité sans contrefaçon ni inhibition, je suis très ouverte comme personne 🙂

    • Marie dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire Marie-Caroline!
      je suis contente si tu aimes suivre ma quête artistique, c’est bien formulé 😉 ! c’est vrai que ce n’est pas toujours évident d’avoir une démarche « active » / « volontaire », par manque d’organisation, de but ou encore de confiance … Partager tout cela aide beaucoup en tout cas. Ton autre point est valide, on peut avoir une démarche créative et artistique dans d’autres domaines que la créativité c’est vrai que vu que je me concentre sur l’aquarelle ça ressort peut être plus facilement 🙂 Au plaisir d’échanger, a bientôt, Marie

  • VERONIQUE G dit :

    Bonjour Marie, cet article est très inspirant et ouvre de bonnes pistes. Chacun à ses petits problèmes dans le processus créatif. Le mien est que j’ai trop d’envies, trop d’idées, trop de pistes différentes, trop de choses qui m’inspirent, c’est le bazar ! Impossible de me « focuser » sur un truc et d’en faire mon truc à moi, avec ma patte et surtout l’histoire que j’ai envie de raconter au travers de mes créations. En lisant un autre de tes posts, j’ai eu l’idée d’appliquer la méthode du MindMapping pour mieux structurer mes idées et aspirations. Les thèmes principaux de la mindmap sont la couleur, la technique, les références, l’univers, le support, etc… La première version a résulté dans un joyeux fouillis mais a permis de dégager des lignes directrices fortes. La seconde version est déjà plus aboutie mais reste à parfaire. Elle a le mérite d’être lisible par un être humain 😉 Je la laisse décanter quelques jours pour produire une 3eme version. La suite ? On verra, le processus gestationnel est lent…. A ta disposition si la démarche t’intéresse et si tu souhaites échanger sur ce sujet.

    • Marie dit :

      Bonjour Véronique,
      C’est super intéressant comme approche en effet. Si tu le souhaites je serais super intéressée de voir tes mind map par mail si tu souhaites me les partager. Tu peux m’écrire à post (at) tribulationsdemarie (point) com . Pour ma part je ne fais que des fleurs donc c’est plutôt facile mais ce process est une très bonne idée que j’ai envie de creuser. A + ! Marie

  • Joubert dit :

    J’aime beaucoup l’approche personnelle et vers soi ! Je reviendrai. Merci pour ces beaux partages, ça me remotive… Valérie Joubert

    • Marie dit :

      Merci Valérie, je suis contente si ça peut vous inspirer et surtout vous remotiver ! quel type d’art / créativité pratiquez vous? A bientôt, Marie

  • Klervi dit :

    Coucou Marie, moi je dessine plus que je fais d’aquarelle. Au début je dessinais principalement des filles de mode. Maintenant plus des animaux et défois je culpabilise en me disant que peut-être la mode c’est plus mon truc.
    J’essaie de faire ce que j’ai envie et pas de me fier à ce que me dise les autres !
    Qu’est ce que tu en penses ? Aurais-tu des conseils pour commencer dans l’aquarelle ?

    Bisous
    Klervi

    • Marie dit :

      Hello Klervi ! Il ne faut pas culpabiliser ! fais ce qu’il te plait, ce qui t’amuse. Comment savoir ce qu’il te plait vraiment si tu ne testes pas. Je te comprends car passé un moment, je me culpabilisais de ne faire que des fleurs. Je changerais peut etre mais pour l’instant c’est ce qui me fait vibrer alors je continue <3 Pour commencer à l'aquarelle je te conseille de tester tes couleurs: un peu d'eau , moyen, beaucoup d'eau. Je te conseille de tester les formes que tu peux faire avec ton ou tes pinceaux. Mélange les couleurs et voit comment ça réagit. (moi ça me fascine). Ensuite, cherche de l'inspiration, regarde des aquarelles qui te plaisent beaucoup et amuse toi à t'en inspirer sans te prendre la tete . Au fur et à mesure, cela te fera te questionner sur ce qui va et ne va pas, sur comment un effet est crée? J'ai regardé des cours vidéo en ligne pour commencer, cela m'a beaucoup aidée ! http://tribulationsdemarie.com/creativite/ma-nouvelle-addiction-pour-les-cours-video/ A bientôt ! n’hésite pas si tu as d’autres questions! Marie

  • Elisa dit :

    Bonjour Marie, je cherche, je dessine, je coupe, je coud, je colle, je peint (des meubles!) je customise, je rafistole aussi… je regarde, je cherche encore, je teste, je prends une photo. Je suis addict.
    J’ai là l’impression d’être aux « artistes anonymes »!
    Bref, maintenant, j’ai une autre idée : prendre comme l’envie me vient et PARTAGER.
    Je souhaite créer un blog. Et le vôtre me plait beaucoup, quels conseils me donneriez vous pour choisir mon hébergement? Sur lequel êtes vous?
    En attendant votre réponse, et n’étant pas disponible pour votre conférence, j’ espère trouver le moyen de le voir en différé.
    Belle continuation,
    Elisa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *