Un lieu quatre interprétations – Automne

Je suis heureuse de partager avec vous la troisième édition d’un projet que j’ai initié « Un lieu, quatre interprétations ». Pour rappel, j’ai convié il y a plusieurs mois trois bloggeuses à photographier un même lieu à un moment souhaité puis à comparer nos approches.

Depuis, je ne traite plus le thème de la Photographie sur le blog, je me concentre sur l’approche créative et l’aquarelle (je parle de mon aventure créative ici). Mais ce joli projet mérite d’être mené à bout et l’approche utilisée est valable – selon moi – pour toute forme d’art. 

Notre lieu pour cette édition automnale était donc… le Jardin du Luxembourg.

J’aime de plus en plus cette belle saison, j’étais donc ravie d’aller découvrir le jardin en novembre.

Des contraintes pour plus de créativité!

Pour cette édition, j’ai essayé de voir comment réagirait ma créativité aux contraintes. On dit souvent que les contraintes décuplent la créativité, c’est ce que j’ai voulu tester pour cet exercice.

Voici les contraintes choisies:

  • un lieu (le but du projet)
  • un seul objectif, mon 50 mm
  • exploiter une petite profondeur de champs
  • m’amuser avec les cadrages
  • photographier des gens

Bien sur, je ne me suis pas cantonnée à ces contraintes, comme vous allez le voir, mais y penser m’a aidée à me lancer dans le défi.

Cela a facilité mon échauffement mental créatif, en fonctionnant comme un guide. 

La série photo

Je vous laisse découvrir les photos (vous pouvez cliquez pour voir en grand).

Je commente chaque image pour vous expliquer mon process lors de la balade et en post-production. J’ai également essayé de faire des diptyques: d’associer deux photos pour créer une histoire ou une harmonie.

16-11-19_nikon-d7000_12-35-48

Sur place: impressionnée par la couleur vive et lumineuse des feuilles, je voulais faire ressortir leur multitude.

En post-production: j’ai essayé de recadrer pour créer des triangles avec les branches et le tronc et j’ai sur-exposé la photo.

Essai diptyque 1:

Sur place: A gauche : J’aimais beaucoup la forme de cette maisonnette snacking. Les deux grands arbres qui l’encadrent sont déjà dénudés de leurs feuilles. J’avais envie de la prendre en photo devant la masse d’arbres oranges comme pour renforcer son côté « mignon ».

A droite: j’ai passé plusieurs minutes à me tordre le cou en admirant les motifs géométriques crées par les feuilles en étoile. La lumière qui traversait les couches de feuilles créait de la transparence, j’avais l’impression de voir une peinture.

En post-production: Je n’ai pas beaucoup retravaillé les photos, j’ai recadré celle de gauche et j’ai renforcé la balance des blancs du côté des tons chauds. J’ai choisi de les mettre côte à côte car je trouve que la photo des feuilles complète les arbres dégarnis de gauche.

 

16-11-19_nikon-d7000_11-48-09

Sur place: Oui j’ai réussi à prendre en photo quelqu’un ! Facile, c’était une photographe photographiée sur un lieu photogénique…. Pas encore trop loin de ma zone de confort non?

En post-production: j’ai recadré pour éliminer des éléments gênants (des gens) sur la droite.

16-11-19_nikon-d7000_12-39-14

Sur place: cette photo est ma préférée. J’aime la mise en avant de la nature devant l’immeuble parisien, pour une fois. Eux que j’aime tant d’habitude sont éclipsés par la vibrance et la splendeur des arbres qui flamboient.

En post-production: j’ai recadré l’image pour avoir une image répartie en tiers horizontalement (symétrie).

Essai diptyque 2

Sur place: Je vous avoue que mon exercice avec contraintes m’a fait partir en délire créatif (un bon signe?)…

à gauche: j’avais l’impression que le banc se confondait avec les ombres des arbres. J’ai donc essayé de mettre en avant le sol (les ombres), j’aime les motifs des troncs et la symétrie.

à droite: je trouvais que la dame était parfaitement habillée pour l’ambiance automnale. De plus, je trouvais que le bras du monsieur (protecteur / tendresse) faisait échos à l’arbre qui entoure le banc. Je me suis donc déplacée pour cadrer ainsi.

En post-production: J’ai accentué le contraste de la photo de gauche pour faire ressortir les ombres. J’ai associé ces deux images car d’un côté je vois un banc-ombre et de l’autre côté un banc chaleureux. Je trouvais le contraste amusant.

16-11-19_nikon-d7000_11-47-26

16-11-19_nikon-d7000_11-51-09

Essai diptyque 3:

Sur place: impressionnée par ce grand Ginko illuminé et doré et son tapis de feuilles. Je l’ai photographié sous plusieurs angles, de près et de loin. Je me suis dit qu’il pouvait être intéressant de rapprocher les deux photos.

En post-production: peu de travail mis à part les petits réglages usuels

16-11-19_nikon-d7000_12-36-17

Sur place: Voici une photo que je n’aurais clairement pas prise si je ne m’étais pas imposée tout un tas de contraintes. Clairement, je ne la trouve pas très belle mais je l’ai quand même sélectionnée car elle a le mérite de sortir un peu de l’ordinaire de mes cadrages. Je me suis amusée avec la profondeur de champs.

En post-production: J’ai un peu recadré pour placer un peu mieux les lignes directrices et la chaise au premier plan. Elle reste trop chargée à mon goût.

 

Voilà pour ma balade photo. J’espère que cette virée avec moi vous aura plu et inspiré !

Avez-vous déjà essayé de vous fixer des contraintes

pour décupler votre créativité?

Je vous invite à découvrir les interprétations de Juliette et Marie-Charlotte dont vous avez un aperçu ci-dessous :

juliette-lux marie-charlotte-lux

22 Commentaires

  • J’aime beaucoup ce genre de série et ce projet dont tu es à l’origine. Très sympa en plus d’avoir tes commentaires sous les clichés, ca aide à progresser et à comprendre ta vision.

    • Marie dit :

      Coucou Cyrielle ! merci pour ton retour 🙂 tant mieux si ça peut te donner un autre regard sur les photos ça me fait plaisir de pouvoir partager, ce n’est pas grand chose 🙂

  • julinutile dit :

    Tes photos sont splendides j’aime beaucoup =)

  • juliette dit :

    C’est drôle, je l’aime beaucoup moi, la dernière photo ! Certes, elle est chargée, mais elle reflète tellement bien le ballet des chaises au Jardin du Luxembourg : les gens qui les prennent, les déplacent, les regroupent, etc… 🙂 Je la trouve très réussie.

    Chouette idée aussi de partager le travail en post-production, je vais y penser pour la prochaine fois car c’est clairement un de mes axes d’amélioration.

    Merci encore pour ce beau projet, c’est un plaisir d’y participer, vivement la prochaine édition !

    • Marie dit :

      Coucou Juliette 🙂
      Trop marrant que tu l’aimes bien !! haha je me suis un peu lachée ce coup ci je me suis dit « on fait dans l’improbable » et puis finalement ça passe selon les photos ce qui me paraissait foufou ne l’est pas tant. merci à toi de participer, c’est ce qui me plait le plus dans ce projet: voir vos photos <3

  • Sans contraintes, je n’arrive pas à produire, à concevoir. J’imagine que ça découle de ma formation professionnelle …!
    En tout cas, le jardin du Luxembourg est un excellent terrain de jeu pour s’exercer à la photographie. Non seulement le lieu est splendide (surtout en Automne), mais en plus, on se sent « libre » de passer un peu de temps sur ses réglages avec son appareil autour du cou car c’est un lieu touristique (je n’ose pas photographier dans la rue…). Bref, ton article me fait beaucoup écho car je viens à peine de publier un article sur le jardin du Luxembourg en automne (et mon rapport à la photographie) !

    • Marie dit :

      Hello Julie ! Merci pour ton message 🙂
      On est d’accord que les contraintes aident à créer ! c’est vrai que ce lieu est très beau et comme tu dis « naturel » à photographier… pour ma part presque un peu trop car il était un peu envahi de monde. je vais aller voir de ce pas tes photos . 🙂 merci de m’avoir partagé ton article !! A toute 😉

  • Anne dit :

    Sympa comme défi! Merci pour l’analyse associée et les explications, les diptyques sont très sympas.

  • samsha dit :

    Superbes clichés!!!

  • marionromain dit :

    Clairement, ce projet a sa place sur ton blog jusqu’au bout, d’autant plus que tu en es l’initiatrice ! Une fois de plus, j’adore cette expérience. C’est drôle, j’en étais à chercher les joueurs d’échec de Juliette en plissant les yeux pour me donner une chance de les apercevoir, peut-être, sur ces photos (alors que non, a priori). C’est bien que, si vous avez toutes essayé de raconter une histoire à travers votre série personnelle, l’association de vos trois séries en racontent une également, d’histoire. Bref, j’ai déjà hâte à l’hiver. 🙂

    • Marie dit :

      Ahhh super Marion c’est vachement sympa ton com 😉
      c’est trop cool qu’elle ait eu le courage d’aller voir les joueurs d’échec je trouve franchement chapeau moi je n’ose pas encore parler aux inconnus et pourtant c’est tellement plus vivant !! c’est vrai qu’on pourrait essayer de faire un grand tableau avec toutes ces photos ça serait sympa ! ça me donne envie de faire un livre photo 😉 merci pour ton retour ! A bientôt

  • Ce jaune est vraiment sublime ♥

  • La lumière sur tes photos est magique ! Je suis impressionnée ! Et j’aime beaucoup tes diptyques, surtout le 2, avec le couple sur le banc. L’association des 2 marchent vraiment bien ! C’est une bonne idée de se donner des contraintes. Je vais essayer d’y penser la prochaine fois. Comme je le disais en commentaire à Juliette, je suis super ravie de faire ce chouette projet, on apprend pleins de choses ensemble. Alors merciiiiii <3

    • Marie dit :

      Mercii Marie-Charlotte :)) Je t’avoue que de mon côté j’ai tardé à prendre les photos car je trouvais le ciel trop bleu :p Merci à vous de participer c’est super de voir vos points de vue et vos idées ainsi que ressentis ! très motivant . pour ce qui est des contraintes c’est vraiment des contraintes assez larges pour me donner « du boost » et me guider … J’ai parfois du mal à savoir par où commencer surtout sur un lieu aussi vaste que le jardin du luxembourg 🙂 Bisous à bientôt !!! 😀

  • Nat dit :

    Cette démarche est très intéressante et j’imagine très enrichissante ! C’est qui est génial je pense c’est de ne pas la mener faire seule !
    En tout cas je trouve vos séries très apaisante ! J’apprécie les différents cadrages et points de vue !
    Bravo

    • Marie dit :

      Bonjour Nat! Merci beaucoup pour ton message 🙂 Oui c’est super intéressant de se dire que les filles prennent les photos du même endroit et donc d’essayer de se dépasser 🙂 Merci pour ton retour , tant mieux si ça peut t’inspirer des idées de cadrages c’est super 🙂 A bientôt ! Marie

  • cindy dit :

    J’aime beaucoup cette démarche ; comme je me remets à la photo tout doucement , ce genre d’exercices peut être intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *