Comment utiliser le fluide de masquage?

Le fluide de masquage est très utile à l’aquarelle. Il permet de réserver du blanc. En effet, à l’aquarelle, il n’existe pas la couleur blanche. Le blanc, c’est l’eau.

Le fluide de masquage a donc deux utilités:

  • Protéger une zone de papier: sans fluide, c’est difficilement contrôlable
  • Explorer un nouveau champs de possibles: travailler les couches, ajouter du détails, du mouvement, des motifs, etc.

 

fluide-de-masquage

 

Qu’est ce que le fluide de masquage?

Comme son nom l’indique, le fluide de masquage est un liquide qui se dispose au pinceau sur une feuille à l’endroit où on veut garder un espace blanc – couleur papier.

Ce liquide sent très mauvais et il est également capable de détruire vos pinceaux. Il faut donc le manier avec attention.

Une fois sec, il est possible de peindre par dessus le fluide. Une fois la peinture terminée, on peut retirer le fluide et retrouver la couleur du papier.

Il est possible d’utiliser un pastel gras ou une bougie pour obtenir un effet similaire mais on ne pourra pas l’enlever de la feuille. De plus, je trouve que le rendu est moins propre et net.

Vous le trouverez dans tout magasin d’art, je vous recommande le e-shop Aquarelle & Pinceaux pour ses excellents prix.

Pour ma part, j’ai le modèle Daler Rowney. J’ai essayé le Talens et le Sennelier avec l’embout en pointe mais j’aime moins.

Le matériel nécessaire

Pour utiliser le fluide de masquage dans une peinture, vous devez vous munir du matériel suivant:

  • Du fluide de masquage
  • Un bouchon de bouteille en plastique
  • Un bocal avec de l’eau tiède et du produit vaisselle
  • Un bocal avec de l’eau claire
  • 4 pinceaux premier prix (1-2€ maximun par pinceau)
  • Un porte plume
  • Un chiffon

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Vous voyez ci-dessus mon bocal avec eau savonneuse + mes quatre pinceaux fluide de masquage + mon bouchon et mon fluide

Les explications:

Le produit vaisselle va permettre de mieux nettoyer les pinceaux du fluide.

Vous avez besoin de plusieurs pinceaux car on utilise chaque pinceaux 20 secondes environ maximum avant de rincer très fort dans l’eau savonneuse.

C’est essentiel si vous ne voulez pas détruire vos pinceaux. Si vous n’utilisez pas d’eau savonneuse ou que vous ne rincez pas assez souvent vos pinceaux ils seront détruits. 

Le fluide sèche rapidement. Si vous vous servez directement dans la bouteille, vous allez la laisser ouverte et cela va rapidement créer une grosse boule solide à l’intérieur (je parle en connaissance de cause). Ainsi votre flacon, presque pas utilisé, mais laissé ouvert une demi heure va devenir inutilisable et c’est dommage.

Pour éviter cela, versez un tout petit peu de fluide dans un bouchon de bouteille en plastique ou mieux dans un petit pot refermable fait exprès.

Le porte plume permet de travailler différemment qu’au pinceau, avec un rendu plus fin.

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

L’inspiration

Les possibilités sont infinies avec le fluide de masquage. Voici comment je l’utilise personnellement:

  • création de motifs
  • détails d’une fleur (pistil de l’hibiscus que je veux garder clair par exemple)
  • contour d’une page pour garder une marge blanche
  • faire ressortir le premier plan (le peindre avec le fluide) pour créer le fond uniforme
  • détail dans un paysage (neige, bateau, etc.)

J’aime particulièrement créer des motifs, travailler sur la transparence et les fonds colorés. Pour m’inspirer, je cherche des motifs en noir et blanc que je trouve faciles à reproduire avec le fluide de masquage.

Pour débuter avec le fluide, je vous conseille de choisir un motif à réaliser. Voici des exemples:

moodboard motif noir et blanc

Téléchargez gratuitement mes templates de moodboard ici

La démarche d’utilisation du fluide de masquage

Avez-vous choisi votre motif pour débuter? Alors c’est parti.

Remuez le flacon de fluide bien fort et en verser un tout petit peu dans un bouchon de bouteille. Vraiment peu, vous pourrez toujours en rajouter. Attention au nez, ça ne sent pas bon.

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Préparez votre papier devant vous puis vos pinceaux.

La clé c’est d’alterner entre les pinceaux toutes les 20 secondes environ.

  • Je trempe le premier pinceau dans le fluide
  • Je trace quelques traits
  • Je rince très fort dans l’eau savonneuse
  • Je le laisse dans l’eau savonneuse
  • Je prends le second pinceau et je continue

Cela implique donc de changer très fréquemment de pinceau

J’utilise quelques seconde un premier pinceau puis je le rince très fort dans l’eau savonneuse et j’en prends un second

Une fois votre motif (ici des pois) terminé, il faut attendre que le fluide sèche complètement.

Pour savoir s’il est sec, sa couleur doit être un peu plus foncé. En fonction de la marque, le fluide sera un peu teinté (gris, bleu, pour moi jaune).

Faites particulièrement attention aux endroits où vous avez mis beaucoup de fluide! Attendez d’être 100% sûr que ça soit sec pour continuer.

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Le fluide est sec

Préparez ensuite vos couleurs pour travailler par dessus le fluide. 

J’ai travaillé de deux manières avec le même motif: à droite j’ai fait un fond coloré (voir comment faire ici), à gauche j’ai travaillé la transparence en continuant à faire des pois de couleur

Voici d’autres exemples d’utilisations du fluide de masquage:

L’image de gauche: je suis en train de passer une couche de rose pale sur mon prénom écrit au fluide
L’image de droite: je suis en train de créer des pétales de fleurs avec un rose foncé après avoir protégé des espaces en blanc avec le fluide

Travail avec une plume

Vous pouvez également travailler le fluide de masquage avec une plume. C’est un peu moins pratique avec mon bouchon mais ça marche quand même:

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

La plume vous permet de faire des tracés très fins, d’ajouter du détail.

à gauche, vous voyez la plume que je trempe dans le fluide (vous pouvez éventuellement le diluer dans un peu d’eau),
à droite le résultat après avoir passé de la couleur

Enfin, une autre idée que j’aime beaucoup, c’est utiliser le manche du pinceau pour créer de beaux points.

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Il suffit ensuite de tapoter la feuille pour créer de beaux effets. Les pois sont de plus en plus petits au fur et à mesure que l’on tapote.

Vous pouvez voir ci-dessous mes essais. J’ai également fait un quadrillage au milieu qui est utile quand on réalise un nuancier par exemple. C’était aussi pour vous montrer que le fluide vous permet de travailler en mode « coloriage », ce qui peut être amusant.

Il est maintenant temps d’enlever le fluide de masquage!

Il existe des gommes spéciales pour l’enlever. Je n’en ai pas mais c’est moins pratique est sûr. Voici les précautions à prendre pour enlever le fluide:

  • Assurez vous d’avoir les mains propres et sèches pour commencer
  • Faites attention à la peinture qui est restée sur le fluide, en passant votre doigt dessus pour enlever le fluide, vous risquez de mettre de la peinture sur votre dessin et ça serait dommage!
  • Ne frottez pas trop fort, surtout là où il y a beaucoup de fluide (comme les petits points) car le papier risque de partir avec. Le résultat serait du papier écorché 🙁
  • Si vous avez une grande surface de fluide à enlever, commencez par les zones claires. Si vous commencez par une zone foncée, vous risquez de prendre de la peinture foncée sur vos doigts et de la mettre sur la zone claire si vous ne vous lavez pas bien les mains entre temps.

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Autres exemples de réalisations avec le fluide de masquage

Voici quelques unes de mes réalisations avec du fluide de masquage:

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Envie de plus d’astuces et conseils créatifs?

Inscrivez-vous à ma newsletter vidéo mensuelle Explore! 

 

25 Commentaires

  • Justine dit :

    BONjour Marie,

    Je trouve que c’est une super idée d’utiliser une plume, je n’y avais pas pensé, et c’est vraiment ce qu’il me faut !
    J’aime bien le fluide de masquage, je trouve ça hyper pratique et magique. En revanche, le mien ne sèche pas dans son pot quand je l’utilise, mais il faut dire que je le referme quand je n’en ai plus besoin (je l’utilise rarement plus de 10-15′ d’affilée).

    J’ai passé ma première commande chez aquarelleetpinceaux, un gros bloc de 100 feuilles et des tubes de Blockx, je vais la chercher cet aprem, j’ai hâte de tester tout ça !
    Bonne journée

    • Marie dit :

      Coucou Justine! C’est vrai que c’est vraiment sympa d’utiliser la plume ! Je n’y avais pas pensé non plus avant de découvrir les interprétations de l’océan de Yao : https://fr.pinterest.com/pin/438608451189872987/ ou l’herbe: https://fr.pinterest.com/pin/438608451189872984/ . Sympa non? Le fluide de masquage c’est top ! Ca dépend peut etre des fluides alors le coup de la boule mais je me dis que ça le fragilise tout de même :s j’en utilise pas beaucoup alors c’est vrai que j’ai peur qu’il s’abime tout seul.
      Ahhh c’est génial pour ta commande! n’hésite pas à me raconter tes tests je ne connais pas les tubes de blockx par exemple !! <3

      • Justine dit :

        Oui c’est vraiment sympa ! J’aime beaucoup l’idée de faire un ciel étoilé avec cette technique, je me demandais comment y arriver autrement …
        Bon allez, la plume sera mon prochain achat, avec plein de pinceaux pourris, parce que j’en ai tué plusieurs, je ne connaissais pas l’astuce de l’eau savonneuse !!

  • Camille G. dit :

    Hello Marie, je connaissais déjà le fluide et je m’en suis déjà servie plusieurs fois. Par contre, ton article est une véritable source d’inspiration grâce à tes réalisations. Les motifs et les couleurs sont vraiment beaux ! 🙂

    • Marie dit :

      mercii Camille!! c’est super cool si ça peut t’inspirer de nouvelles choses <3 Je trouve ça super rigolo le fluide surtout quand je manque d'inspiration, j'ai juste à chercher un motif en noir et blanc et ça me motive 🙂 Bisous à bientôt! Marie

  • Sandra Loutre dit :

    Coucou !
    C’est top de voir comment tu te sers du fluide de masquage avec plusieurs exemples, par contre je trouve que c’est dommage qu’on ne voie pas une photo de la feuille « test », que l’on voit tout au long de l’article, avec le fluide de masquage enlevé à la fin 🙂
    Ca pourrait donner une meilleure idée des différents résultats possibles !
    Merci pour ton article et bonne journée !! 🙂
    Sandra

    • Marie dit :

      COucou Sandra! tu as raison je vais la prendre en photo et la rajouter à la fin de l’article c’est tout à fait normal mais je n’ai pas eu l’idée :p
      merci pour ton message 🙂 !!

  • Anne dit :

    Je l’utilise parfois pour la calligraphie, pour avoir un texte blanc sous d’autres couleurs, c’est chouette, mais parfois embetant à nettoyer sur les plumes!

    • Marie dit :

      Merci pour ton message Anne! Effectivement les plumes comme les pinceaux sont difficiles à nettoyer. Le mieux c’est de ne pas trop attendre qu’elle sèche comme le pinceau, de la rincer dans un bocal avec de l’eau savonneuse délicatement qd meme comme un pinceau et de l’essuyer avec un chiffon mais effectivement, j’ai pour ma part une plume à laquelle je ne tiens pas « trop » au cas où le fluide l’abime vraimetn … A bientôt! marie

  • Maud dit :

    Ton article vient de me replonger en enfance (enfin, en mieux) quand j’étais à la maternelle on utilisait tout le temps ce truc génialissime ahah, il faut à tout prix que j’en achète maintenant 😀 Super article en tout cas 🙂

    • Marie dit :

      Hahaha excellent ! trop stylé si tu utilisais ça en maternelle! c’est vrai qu’on faisait aussi la peinture pastel gras puis on recouvre de peinture noire et on crée des effets en grattant dans le meme esprit !! a c’était sympatoche la maternelle quand meme !! :p

      • Maud dit :

        Ce truc est devenu une obsession dans ma tête depuis que j’ai lu ton article ahah, je veux retrouver cette satisfaction de mes 3ans xD En tout cas, ton blog est super chouette, j’ai vraiment hâte de lire tes prochains articles 🙂

  • Superbe, je garde cet article bien au chaud quand je tenterai cette méthode pleine de possibilités ! 🙂
    J’imagine que la plume est à rincer très souvent également ?

    • Marie dit :

      Coucou Anne ,

      Tu peux travailler plus longtemps avec la plume car elle s’abime beaucoup moins que les pinceaux. quand tu vois que le fluide commence à sécher pendant ton travail, tu peux la rincer dans l’eau savonneuse. Sinon, rince la bien et essuie la avec un chiffon en tissus à la fin de ta création 😉

  • kReEsTaL dit :

    Merci pour tes sages conseils, Marie ! J’ai déjà explosé un certain nombre de pinceaux avec le drawing gum, pensant naïvement que j’arriverais à l’enlever une fois qu’il aurait séché dessus… Inutile de dire que ce ne fut pas le cas ! Bon, le point positif, c’est que quand je ramène mes vieux pinceaux pourris dans ma boutique de beaux-arts préférée, j’ai -20% sur l’achat de nouveaux pinceaux 😀

    Je viens de tester l’astuce eau tiède + liquide vaisselle, ça fonctionne bien en effet ! Merci !! J’avais lu une autre astuce sur un flacon de drawing gum : il était conseillé de passer son pinceau sous l’eau et de le savonner, puis de le sécher avec un tissu pour absorber l’eau sans le rincer. Ainsi, le savon forme une sorte de couche protectrice autour des poils.

    Mais bon, je pense malgré tout qu’il ne faut pas faire l’économie de rincer régulièrement les pinceaux tout de même ! Le drawing gum, c’est une vraie cochonnerie (mais tellement rigolotte ! C’est bien le problème des cochonneries… ^^).

    • Marie dit :

      Coucou ! c’est génial d’avoir -20% si tu ramènes tes pinceaux ! une sacrée affaire ça !
      bonne idée la couche protectrice je vais essayer aussi ! merci !
      on est bien d’accord !!!! très rigolotte mais aussi bien puaaaante lol.
      Bref :p Marie

  • Très intéressant ton pas à pas. Depuis que j’ai envie d’essayer ce fluide! Je l’ai acheté il y a quelques mois et je ne m’en suis toujours pas servi. Tu m’as remotivé! 😉

    • Marie dit :

      Coucou ! Tant mieux si ça t’a motivée 🙂 C’est super sympa le fluide 🙂 Après c’est normal (je trovue) de s’y intéresser / désintéresser de temps en temps car ça peut etre répétitif 🙂 Mais c’est rigolo de l’utiliser de temps en temps c’est vrai . Marie

  • Lilimelo dit :

    Bonjour Marie.
    Tout d’abord un grand merci pour ton site qui est une vraie source d’inspiration ! Principalement tes articles sur l’organisation du temps pour pouvoir créer.
    Depuis longtemps je voulais me mettre à l’aquarelle et voilà, je me suis inscrite pour 10 cours sur un trimestre. Aujourd’hui, nous avons utilisé du fluide de masquage et on nous a montré une astuce pour gagner un peu de temps avec son pinceau. Nous avons trempé le pinceau dans du savon à main et nous l’avons bien fait pénétrer entre les poils. Nous avons ensuite enlevé le surplus avec un chiffon. On utilise ensuite le pinceau normalement. Le savon empêche le fluide d’aller jusqu’au coeur des fibres. Bon c’est sûre, il ne faut pas attendre trop longtemps mais je l’ai utilisé pendant 3-4 minutes sans soucis. Et le rinçage se fait très bien.
    Je serai curieuse de savoir ce que tu penses de cette technique.

    • Marie dit :

      Coucou Lilimelo,
      Ah c’est top comme astuce ! Merci d’avoir pris le temps de m’expliquer tout ça je vais essayer la prochaine fois . C’est vrai que c’est parfois décourageant de se lancer dans un tableau avec beaucoup de fluide car ça prend quand même du temps. Donc si ta technique permet d’en gagner pourquoi pas 🙂 A bientôt ! Marie

  • squarciafico monique dit :

    Hello Marie,
    Bravo pour ton blog qui est parfait. Quelqu’un qui veut peindre à l’aquarelle saura tout en lisant tes conseils. C’est bien d’aider les autres à progresser. Je suis sûre que tu ne t’ennuies jamais.
    J’ai un truc à t’apprendre que j’ai découvert par hasard, car j’en avais marre de souvent laver le pinceau choisi pour passer le liquide de masquage. Ce produit sèche vite et durcit les poils. Le pinceau est alors inutilisable. Eh bien, une plume d’oiseau, par exemple de tourterelle, que tu utiliseras côté pointu, te servira à passer ce produit sans problème. En plus, pour le nettoyer, il suffit d’un chiffon,d’un essuie tout ou de ses doigts.Tout disparaît immédiatement sans coller. C’est aussi simple que ça. Il existe différentes tailles de plumes que l’on trouve dans les jardins.

    • Marie dit :

      Bonjour Monique,
      Merci beaucoup pour ton message. C’est sur que je ne m’ennuis pas 🙂 Merci pour cette astuce je ne connaissais pas du tout et ça à l’air super! en plus c’est super original . Super idée j’ai hâte de tester ! merci et à bientôt , Marie

  • Pour les détails fins il existe une version du fluide sous forme de « stylo « directement. Plus besoin de pinceau 🙂

    • Marie dit :

      Salut claire ! Merci beaucoup pour ton retour je n’ai jamais testé, ça à l’air parfait ! j’ajoute à ma liste de courses 😉
      A bientôt, Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *