Les 9 secrets du matériel aquarelle

L’aquarelle parait compliquée quand on débute. Dans cet article, je donne quelques éclaircissements sur le matériel: aquarelle fine ou extra-fine? Papier 100% coton? Godets ou tubes?

Si vous souhaitez une liste de courses à moins de 20€ pour débuter, allez voir mon article sur le matériel pour débuter à l’aquarelle.

Godets ou tubes?

  • Les godets sont de petits cubes de peinture compressée, les tubes contiennent la même peinture mais avec une texture plus fluide. Je ne parle pas des crayons aquarellables qui pour moi sont une technique différente de l’aquarelle. Je n’ai pas encore testé l’aquarelle sous forme liquide concentrée donc je ne donne pas encore mon avis sur ce produit.
  • Mon conseil: choisir les godets. Ils ne sont pas de moins bonne qualité que les tubes et évitent d’utiliser l’aquarelle comme de la gouache. Ils sont moins chers et durent plus longtemps.
  • A savoir: les tubes permettent d’obtenir des couleurs encore + vibrantes ou foncée si vous avez besoin. A réserver pour un usage plus avancé selon moi.

Aquarelle fine ou extra-fine?

  • Il s’agit de deux niveaux de qualité de couleurs. L’extra fine contient des pigments encore plus fins et de meilleure qualité. Le rendu sera plus résistant à la lumière, plus concentré. C’est aussi plus cher.
  • Mon conseil: L’aquarelle fine est largement suffisante pour commencer. Au fur et à mesure de votre progression, vous changerez peu à peu les godets terminés par de l’extra-fine.

Un kit ou quelques couleurs séparément?

  • Mon conseil: Je prendrais un kit (8 couleurs suffisent) pour commencer, en évitant ceux avec du blanc et du noir si possible, deux couleurs inutiles à l’aquarelle. Le kit vient avec une palette qui est indispensable pour mélanger les couleurs.
  • A savoir: les kits ne contiennent jamais de rose, couleur qu’on ne peut pas « fabriquer » à l’aquarelle avec du rouge et du blanc. Si vous aimez comme moi le rose, n’hésitez pas à prendre un godet de rose en plus de votre kit.

Pinceau classique ou pinceau à réservoir d’eau?

  • Le pinceau à réservoir d’eau est très pratique pour voyager: il suffit d’appuyer sur le pinceau pour faire sortir de l’eau.
  • Mon conseil: Pour débuter votre pratique chez vous, je choisirais un pinceau classique (également moins cher). Il est de meilleure qualité, permet de faire plus d’effets et vous permettra d’apprendre à travailler avec l’eau de manière plus approfondie ce qui ouvre l’éventail des possibles.

Carnet ou bloc?

  • Le papier se présente sous forme de carnet ou de bloc (feuilles détachables). Mis à part le Watercolor Book d’Hahnemühle, je ne connais pas de papier recto verso.
  • Mon conseil: le carnet permet de rassembler au même endroit vos essais. C’est surtout une question de goût. Pour ma part, j’ai préféré les blocs quand j’ai commencé. Ils sont moins chers et sont disponibles sous une multitude de formats.
  • A savoir: ne prenez pas qu’un carnet A5, osez des feuilles un peu plus grandes ça aide beaucoup à progresser. Autre précision: certains blocs sont encollés sur les 4 bords: le papier gondole donc beaucoup moins qu’un carnet. On détache la feuille quand c’est sec.

Papier coton ou papier cellulose?

  • La plupart du temps, vous trouverez deux ingrédients principaux au papier aquarelle: cellulose ou coton. Le papier 100% cellulose est moins cher que le papier 100% coton. Ce dernier est de meilleure qualité mais également un peu plus difficile à maîtriser du premier coup.
  • Mon conseil: je vous conseille de commencer avec du papier 100% cellulose, plus abordable. Vous oserez plus. On trouve également de très beaux papiers 100% cellulose, je continue à peindre la plupart du temps sur ce type de papier.

Papier texturé ou papier lisse?

  • Il existe plusieurs types de textures de papier aquarelle. Certains sont « pressés à froid » et ont une texture marquée. A mon avis, ils absorbent mieux l’eau que les papiers « satinés » (plus lisses).
  • Mon conseil: Pour commencer, je ne chercherais pas à avoir un papier lisse qui est plus complexe à maîtrise car laisse moins la place à l’erreur (sèche plus vite donc plus difficile de se rattraper).

Mes astuces pour utiliser le fluide de masquage!

Fluide de masquage / Drawing gum

Le fluide de masquage ressemble à une colle liquide qui lorsqu’elle sèche permet de peindre par dessus. On peut ensuite retirer facilement le fluide sec pour voir réapparaître le papier et des espaces blancs.

  • Exemple de produit testé et approuvé: Liquide de masquage Winsor&Newton 75 ml –  voir le produit

Stylos / marqueurs noirs résistants à l’eau

Pour compléter votre kit aquarelle, vous pouvez faire l’acquisition d’un Micron (voir produit). Il est indélébile et ressort bien que vous passiez l’aquarelle dessus ou dessous 🙂

N’oubliez pas, si vous souhaitez une liste de courses à moins de 20€ pour débuter, allez voir mon article sur le matériel pour débuter à l’aquarelle.

12 Commentaires

  • Tu viens de m’apprendre un truc super utile, je ne savais pas qu’il existait des stylos résistants à l’eau! Car c’est toujours un problème quand tu veux mêler stylo et aquarelle, faut d’abord peindre, faire sécher et seulement ensuite tracer les contours au stylo noir. Et bien écoute, c’est une petite révolution à mon niveau 🙂 On en apprend tous les jours ♥
    Merci pour ces infos.

    • PS : truc encore plus bizarre, je viens de voir ce fameux stylo, c’est ceux que j’utilise pour mes contours et je ne savais même pas qu’ils étaient indélébiles… o_O

    • Marie dit :

      hihi trop cool si j’ai pu t’apprendre un truc :)) ces stylos sont très bien, ils existent en plein de tailles et couleurs. la c’est top tu peux faire les deux , dessus ou dessous. J’adore ce que fait Shari : https://shariblaukopf.com , elle travaille avec les microns ! j’espère que ça t’inspirera <3 A bientôt 🙂 !

  • kReEsTaL dit :

    Merci pour ce nouvel article, Marie ! Je pense qu’il sera hyper utile à toutes les personnes qui ont envie de « se jeter à l’eau » (ahah) et de faire un peu d’aquarelle sans y laisser la moitié de leur compte en banque !

    Concernant le duel bloc ou carnet à aquarelle, je te rejoins totalement ! Les carnets sont beaux (et souvent chers) mais un poil trop impressionnants quand on débute.

    Niveau bloc de papier à aquarelle, le meilleur rapport qualité/prix selon moi concerne le bloc de 100 feuilles « nº3 » de Gerstaecker, en 24×32. Suffisamment grand pour pouvoir diviser une feuille en plusieurs parties (voire les découper), texturé mais pas trop… Bon ce n’est que du 200g/m2 mais ça suffit amplement pour les exercices et petites peintures pas trop sérieuses ! Je m’en sers énormément.

    En revanche je rebondis sur la question des pinceaux : selon toi, les pinceaux classiques seraient moins chers que les pinceaux à réservoir. C’est peut-être vrai pour les pinceaux synthétiques bas de gamme : le hic c’est que tu illustres ton propos avec une photo des pinceaux « 803 » de Raphaël en petit gris… qui sont très chers ! ^^’

    Le 803 en taille 3/0 coûte entre 8,45 € et 11,45 €, alors qu’un set de trois pinceaux à réservoir se trouve à moins de 14 €, ce qui revient à environ 4,60 € le pinceau à réservoir (mais c’est logique, c’est du 100 % plastique, on est à mille lieues de la finesse du petit gris).

    J’ajouterais également qu’un pinceau classique et qu’un pinceau à réservoir ne s’utilisent pas forcément pour la même chose. Même si les pinceaux à réservoir existent en plusieurs tailles, ils n’ont jamais la finesse de certains pinceaux très fins, pourtant indispensables pour les détails ultra précis. Les pinceaux à réservoir ne remplacent pas non plus les pinceaux à lavis… Ils sont utiles pour de petites peintures réalisées en voyage ou sur le pouce, mais certainement pas pour des pièces détaillées ou grand format.

    Et pour finir, je tenais simpelement à ajouter qu’il existe des alternatives véganes aux fameux pinceaux « 803 » de Raphaël, c’est la série « 805 » (avec tige noire). 🙂

    Cela étant dit, je vais aller refaire un stock de Micron, car c’est vrai que c’est très pratique ! Merci encore pour tous tes conseils !

    • Marie dit :

      Coucou Marie 🙂 J’espère que tu vas bien !
      Merci pour ton retour super complet, ça va m’aider à compléter l’article <3

      Je ne connais pas du tout le bloc de Gerstaecker ça à l’air très intéressant en effet. A tester pour une prochaine commande 🙂 Pour la taille je te rejoins, c’est celle que j’utilise le plus souvent. A voir comment ça rend sur du 200g/m2 en effet.

      Je m’explique pour les pinceaux: pour commencer, je préconise un pinceau classique, pas forcément un petit gris Raphaël. Dans cet article où je fais la liste des courses (^^) http://tribulationsdemarie.com/aquarelle/materiel-pour-debuter-aquaelle/ je mentionne bien un pinceau à moins de 2€ qui m’a l’air très correct. Après c’est vrai que j’avais en stock des photos de mes petits gris pour cet article donc tu as raison on ne comprend pas bien. je n’ai pas de photos de mes pinceaux à 2-3€ mais je trouve qu’ils sont déjà très bien 🙂 A mettre à jour ! 😉 . N’ayant pas testé de pinceau à réservoir je ne peux pas bien comparer par rapport aux pinceaux classiques synthétiques mais mon impression est que la qualité est moins bonne. J’en achèterais un pour me faire mon avis !

      Après, tu as raison que l’utilisation des pinceaux à réservoir se fait sans doute plus en voyage ou sur le pouce. Il faut nuancer. Cependant, en me baladant sur internet, j’ai vu que beaucoup de personnes présentent le matériel aquarelle systématiquement avec un pinceau à réservoir, pas que pour le voyage. Cela m’a étonné, pour moi ce n’est pas idéal, encore une fois, il faut que je teste.

      Je ne connaissais pas cette gamme végane merci de me l’avoir signalée c’est une très bonne info, tu as raison de nombreuses personnes doivent s’en préoccuper.

      A bientôt ! Marie

  • Ywana dit :

    Très chouette article qui résume bien les techniques, merci!
    Si ça ne t’ennuie pas, je vais le mettre en lien à la fin de mon article de vulgarisation sur l’aquarelle et la gouache <3

  • Gisèle dit :

    Bonjour Marie
    J’aurais une question sur le papier. J’utilise parfois le canson Montval. Mais je ne sais pas de quel côté peindre, s’il y a un envers et un endroit. Le filigrane correspond à l’envers ou l’endroit. Suis perdue ! Le papier joue beaucoup je trouve sur le rendu. Je ne suis pas fan de celui là, où alors je dois utiliser le mauvais côté ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *